Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 12 10Article 632491

Actualités of Friday, 10 December 2021

Source: Le Messager

Cameroun : la liste actualisée des militants du MRC condamnés

La liste actualisée des militants du MRC condamnés La liste actualisée des militants du MRC condamnés

Les verdicts du Tribunal militaire de Douala invoquent des accusations de manifestation non autorisée, insurrection, révolte, attroupement et hostilité contre la patrie.
Tous ou presque coupables. Ainsi en a décidé le Tribunal militaire de Douala, au sujet des militants et sympathisants du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc), interpellés lors des «Marches blanches» organisées par cette formation politique le 22 septembre 2020. Après les 24 premières condamnations prononcées au terme de l’audience du 7 décembre dernier (Cf Le Messager N° 5907 du 9 décembre 2021), 34 autres personnes écopent des peines privatives de liberté allant de 6 mois à cinq ans.Les premières sentences s’appliquent aux nommés Njopnang Joël et Ketcha Rodrigue. Les deux militants sont accusés de faits d’insurrection, participation à manifestation non autorisée, révolte, attroupement et hostilité contre la patrie.

Leur condamnation fixée à trois ans d’emprisonnement ferme assorties d’amendes de 100 mille Francs Cfa et des dépens estimés à 487 mille Francs Cfa. Les mêmes griefs pèsent sur le nommé Fosso Maurice qui doit s’acquitter des frais de dépens de 285 mille Francs Cfa. Déclaré non coupable de faits de révolution, Tchoudja Olivier devra néanmoins purger une peine de prison de deux ans pour attroupement et insurrection. Un an de plus est ajouté aux nommés Kamaleu Constant, Motsou Levis, Chiedjo Charly et Tagne Jean Senghor. Ces condamnés doivent par ailleurs s’acquitter des dépens estimés à 774 mille Francs Cfa. Pour leur part, les nommés Kouam Serge, Tchakam Derrick et Dibeu Christelle sont condamnés à deux ans d’emprisonnement ferme assortis d’amendes de 100 mille Francs Cfa et des dépens de 611 mille Francs Cfa.

Audiences sans prévenus Les mêmes amendes sont appliquées aux nommés Mbayo Eric, Bgameni François et Longtchi Harold. Condamnés à trois ans de prison ferme, ils devront reverser, chacun, la somme de 303 900 Francs Cfa en termes de dépens. Jugé en association, le nommé Kue Collins est déclaré non coupable et acquitté des faits et reprochesqui lui étaient fait. Ses compagnons n’auront pas la même veine. Kegne Constant, Nguepnang Simplice et Nsa Guesi sont déclarés coupables et écopent de 18 mois d’emprisonnement chacun. Issus de la même cuvée, Ndjole Annis, Kouamou Patrice, Feutcheu Gaston, Kamou Stéphane, Maptouhe Antoine, Kue François, Kontchouo Thomas, Feugou Ludovic, Tanakem Lezigning , Mechiedem Raoul, Wembeu Landry, Dzugue Florimond et Pouakou André écopent des peines de deux ans d’emprisonnement, 100 mille Francs Cfa d’amende et 151 953 Francs Cfa de dépens par personne. Les mêmes condamnés étaient accusés de détenir une clé Usb, une vidéo et un lot de tracts.

Le nommé Yemeli Jonas est un autre veinard de la pluie de condamnations prononcées par le Tribunal militaire de Douala. Le présumé a été déclaré non coupable des faits mis à sa charge. Il n’en sera pas de même pour Mokam Thierry qui écope de 18 mois d’emprisonnement pour attroupement et insurrection.

Le tout assorti d’une amende de 100 mille Francs Cfa et 282 mille Francs Cfa de dépens. Principalement accusés de faits d’insurrection, les nommés Nde Emmanuel, Tefo Victor, Mukam Célestin, Mbesse Célestin, Djoua Demanou, Oufo Maurice, Nchare Ntieche, Mohamadou Saliou et Kegne Mérimée sont condamnés à deux ans d’emprisonnement ferme, 100 mille Francs Cfa d’amende et 267 mille Francs de frais de dépens chacun. Pour sa part, le nommé Soh Stéphane se voit condamné à trois ans de prison assorti d’une amende de 100 mille Francs Cfa et 284 900 de dépens. Présenté par certains maillons judiciaires, lors de ce procès, comme «l’un des précurseur des marches de Douala», Béas Salomon écope d’une peine d’emprisonnement de trois ans. Le condamné doit aussi reverser la somme de 100 mille Francs au titre d’amende. Idem pour Kognoupi Narcisse, Temapi Roger et Docgne Jean Louis qui, en outre, doivent reverser, chacun, la somme de 206 500 représentant les dépens. En rappel, les sentences prononcées par le Tribunal militaire de Douala interviennent au cours d’audiences dans lesquelles sont absentes les prévenus ainsi que leurs conseils.

Rejoignez notre newsletter!