Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 10 06Article 622045

Actualités of Wednesday, 6 October 2021

Source: Le jour N°3517

Cameroun : la colère des personnes handicapées

Image utilisée à titre d'illustration Image utilisée à titre d'illustration

Face aux difficultés auxquelles elles font face au quotidien, la Plateforme inclusive society for persons with disabilities et ses partenaires sont réunis depuis le 04 octobre à Yaoundé dans le but de trouver une stratégie efficace devant amener les Etats à respecter leurs droits.

« Nous avons constaté que le leadership des personnes vivant avec le handicap en Afrique centrale, par rapport à d’autres sous régions, n’est pas à la hauteur de nos attentes ». Cette observation a été faite par Emmanuelle Tchotchom, la directrice exécutive de la Plateforme inclusive society for persons with disabilities. C’était lundi dernier à Yaoundé au cours d’une rencontre d’échanges d’information et d’évaluation de l’application et de la mise en œuvre de la convention relative aux droits des personnes handicapées au Cameroun. Ces travaux étaient placés sous le thème :

« Les stratégies en mettre en place pour promouvoir le leadership et garantir les droits des personnes vivant avec le handicap en Afrique centrale : cas de la République du Cameroun ». Le triste constat a également été fait par Me Pindu-Di-Lusanga Patrick, le directeur exécutif du Forum des défenseurs et organisations des personnes handicapées en Afrique centrale. En dépit des instruments juridiques internationaux, africains voire sous régionaux, les droits des personnes vivant avec un handicap ne sont toujours pas respectés. « Tous ces instruments juridiques ne sont pas respectés par les Etats africains et notamment au Cameroun pour leur permettre la jouissance réelle des droits des personnes vivant avec un handicap ».

À la sortie de cette rencontre, un plan national et sous régional de stratégie pour faire entendre les droits des personnes vivant avec un handicap sera adopté. Il sera adressé aux chefs d’Etat d’Afrique lors du sommet de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (Ceeac). Il sera organisé en avril 2022 à Kinshasa. « Nous comptons organiser un sommet parallèle des leaders des organisations des personnes handicapées pour pouvoir présenter un plan d’action sur la situation des personnes vivant avec un handicap », a souligné à grand trait Me Pindu-Di-Lusanga Patrick. Emmanuelle Tchotchom et son équipe, sont déterminées à redonner à la personne vivant avec un handicap, une place de choix dans la société. Cette rencontre organisée avec l’appui des Nations unies s’achève demain.

Rejoignez notre newsletter!