Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 11 03Article 626611

Actualités Criminelles of Wednesday, 3 November 2021

Source: Cameroon Tribune

Cameroun : il viole sa tante de 58 ans pendant 1 heure

Il viole sa tante de 58 ans pendant 1 heure Il viole sa tante de 58 ans pendant 1 heure

Douleurs atroces et longue suffocation pour une femme de 58 ans, de surcroit alitée depuis des années en raison d’une plaie au pied gauche. Ce calvaire lui a été infligé le dimanche 31 octobre dernier par le fils de sa sæur, G. Mand- jeck, repris de justice âgé de 29 ans.

Les faits se sont déroulés au domicile familial sis à Bwang-Bakoko (arrondissement de Douala ll), non loin de la Léproserie de la Dibamba. Selon des informations obtenues par CT, G. Mandjeck est réputé consommateur de chanvre indien et disparait sporadiquement de la maison, surtout après avoir commis des gaffes, pour aller se réfugier dans son village à Piti-Dibamba - arrondissement de Diangue, en Sanaga-maritime. Il est réapparu ce dimanche autour de 11h, quand le domicile familial était quasiment vide - les uns étant à l'église, d'autres à la pèche, etc. Quasiment parce que la tante, invalide du fait de son mal, était couchée à l'intérieur.
Le bonhomme se dirige vers elle et de but en blanc, lui demande de sasseoir et de se déshabiller.


La vieille femme marque son étonnement, d’autant qu'elle a déjà reçu sa toilette du matin d'une enfant de la maison. G. Mandjeck se fait alors violent : il déchire les vêtements que portait sa tante, la plaque sur le lit et abuse d'elle. La victime dira plus tard que le martyre a duré près d'une heure. Heure durant laquelle ni ses cris, ni ses pleurs, ni ses supplications n'auront refroidi l'ardeur de son agresseur. Aux douleurs causées par les ravages de son intimité s’ajouteront des difficultés à respirer.

Quand des voisins (ou passants) enfin alertés par les pleurs de la victime arrivent, ils trouvent G. Mandkjeck en train d'ajuster son pantalon. Muni d’un couteau, il « persuade » ces témoins de le laisser s’enfuir. La tante sera conduite au centre de santé de la Léproserie de la Dibamba. Le violeur a été rattrapé lundi dans un bosquet proche par des jeunes qui avaient organisé une battue. Et qui l'ont battu avant de le remettre au poste de
police de Yassa.

Rejoignez notre newsletter!