Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 10 12Article 622918

Actualités of Tuesday, 12 October 2021

Source: www.camerounweb.com

Cameroun : MSF s’active pour un redéploiement dans les zones en crise

MSF s'active pour revenir sur le terrain MSF s'active pour revenir sur le terrain



• Les autorités de la région du Nord-Ouest avaient suspendu les activités médicales de MSF dans la zone depuis décembre 2020

• Elle s’active pour revenir sur le terrain

• Des discussions sont en cours avec les autorités



Depuis décembre 2020, les autorités de la région du Nord-Ouest du Cameroun avaient suspendu les activités médicales de Médecins Sans Frontière dans la zone. Depuis cette date, l’organisation non gouvernementale n’a plus eu la possibilité d’intervenir dans cette zone en crise, aucune de ses activités n’étant autorisée par les autorités dans cette région. Aujourd’hui, il n’y a qu’un un bureau de liaison de l’organisation dans la région, qui est chargée de maintenir le dialogue avec les autorités pour préparer le retour du personnel et l’autorisation de travailler sur le terrain.

Aujourd’hui sur le terrain, la situation est déplorable surtout avec cette suspension des activités de MSF, décrétée par les autorités de la région. Les acteurs (endogènes) qui continuent de travailler sur le terrain éprouvent beaucoup de difficulté. Mais si tout va bien, ils pourraient souffler un peu, très prochainement. C’est ce qu’on pourrait déduire suite à une réaction de l’ONG qui affirme travailler avec les autorités pour un retour effectif sur le terrain.

Kennedy Tumenta, coordinateur du Centre de soins intégrés de santés mentales humaines de Babungo, un village du nord-ouest anglophone du Cameroun, a déclaré que le centre fournit des soins psychologiques aux civils que MSF traite et que le départ de MSF signifiait que des milliers de civils pris dans des tirs croisés seraient laissés sans l'aide dont ils ont tant besoin. "Le retrait de Médecins sans frontières est un revers pour les organisations comme la nôtre qui fournissent des services de santé mentale aux personnes en détresse, en particulier dans cette région, car la crise a accru les difficultés d'accès à certains soins élémentaires. Nous espérons que le gouvernement et Médecins sans frontières trouveront des moyens de résoudre ce problème ", avait déclaré Kennedy Tumenta dans une interview.

Peut-être que la situation va évoluer dans les prochains jours. Selon les informations, MSF est en pourparlers avec les autorités pour un redéploiement sur le terrain.

« Dans les derniers mois, nous avons été en contact étroit avec les autorités - à leur demande - afin de revoir le cadre de nos opérations, avec les différents ministères et services concernés. Nous avons répondu à ces demandes administratives en toute transparence et en toute bonne foi, sur la base de besoins humanitaires conjointement identifiés, dans l’objectif premier de pouvoir continuer à mener des activités médicales et humanitaires au Cameroun, dans les mois et les années qui viennent, comme nous l’avons fait au cours des 30 dernières années », affirme l’ONG dans une note

Rejoignez notre newsletter!