Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 11 05Article 626959

Actualités of Friday, 5 November 2021

Source: www.camerounweb.com

Cameroun: La douane démantèle un vaste réseau de trafiquants de faux téléphones

La cargaison de faux téléphones La cargaison de faux téléphones

• L’opération a été menée ce 1er novembre

• Une cargaison de 10 623 téléphones de contrebande a été saisie dans la région de l’Adamaoua

• C’est dans le cadre de l’opération « Halte au commerce illicite » (Halcomi)


La pêche a été bonne pour les services douaniers camerounais. Ils viennent de démanteler un vaste réseau de contrebande de faux téléphone. Il s’agit d’une cargaison de 10 623 téléphones de contrebande dans la région de l’Adamaoua. Cette opération coup de poing a été menée dans le cadre de l’opération de protection de l’espace commercial du Cameroun, baptisée « Halte au commerce illicite » (Halcomi), apprend-on.

Selon les informations fournies par la douane camerounaise, les saisis ont été effectués ce 1er novembre. Les téléphones étaient délicatement dissimulés dans les cartons enfouis dans les titans en provenance du Nigéria. « La saisie de ces produits de contrebande, qui ont été présentés au public le 1er novembre 2021 dans la ville de Ngaoundéré, remet au goût du jour la question du dédouanement des terminaux mobiles au Cameroun. En effet, afin de combattre la contrebande autour de ces équipements, le gouvernement avait annoncé l’entrée en vigueur, à compter du 15 octobre 2020, d’un système de collecte numérique des droits de douane sur les téléphones portables et les tablettes. Ce système imposait aux opérateurs de mobile de se connecter à une plateforme numérique conçue par la société Arintech, afin de permettre le prélèvement des droits de douane sur les terminaux, en le défalquant sur le crédit de communication du propriétaire. Mais, face aux réserves émises par les opérateurs de mobile (caractéristiques techniques limitées de la plateforme, gestion des données personnelles, légalité du moyen de paiement, perte projetée du chiffre d’affaires du fait de la déconnexion automatique des clients rechignant à payer les droits de douane pour leur terminal…), et la grogne populaire née de ce projet visant pratiquement à transférer le paiement des droits de douane sur les terminaux aux utilisateurs, le gouvernement a dû surseoir à sa réforme » souligne Investir au Cameroun.

Le confrère rappelle que d’après les chiffres de la douane, près de 4 millions de téléphones sont importés au Cameroun chaque année. Ce qui, apprend-on, représente un potentiel de 13 milliards de FCFA de recettes par an, dont la majeure partie (12 milliards de FCFA) échappe encore au Trésor public, de l’avis de l’administration douanière.

Rejoignez notre newsletter!