Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 10 01Article 621337

Actualités Criminelles of Friday, 1 October 2021

Source: Le Jour

Cameroun – Au tribunal : des non coupables… vol de voiture… vol et recel

François Feuzeu et Yves Guindjeu nient les faits qui leur sont reprochés François Feuzeu et Yves Guindjeu nient les faits qui leur sont reprochés

François Feuzeu et Yves Guindjeu nient les faits qui leur sont reprochés. Rendu à leur première audience, les deux coaccusés comparaissent libres.

Ayant déjà avoué les faits lors de l’enquête préliminaire, ils plaident non coupables devant le tribunal. Ils sont accusés d’avoir escroqué la somme de 900.000 Fcfa à Hermine Ondoua. Les faits se déroulent le 11 janvier 2020 à Yaoundé. Hermine Ondoua va se rendre auprès d’Yves Guindjeu pour l’achat de deux pneus pour engins lourds. Elle va voir les échantillons et faire un choix. Elle va s’en aller en laissant la charge à son chauffeur de récupérer lesdits pneus. Les deux vendeurs vont profiter de son absence pour remettre des pneus déjà usés au chauffeur. Deux jours plus tard, Hermine Ondoua retourne à la boutique sise à Tsinga pour leur faire part de son mécontentement. Les deux individus vont promettre de lui restituer son argent. Une attente qui va se faire très longue pour la dame. Raison pour laquelle elle a saisi la justice. Pour présenter leur défense, François Feuzeu et Yves Gindjeu vont présenter deux témoins dont le comptable de la société et le fils d’Yves Gindjeu. A la suite de leur audition, le tribunal estime que les éléments reçus sont suffisants pour que les individus soient déclarés coupables pour les faits d’escroquerie en coaction. La cause a été renvoyée au 22 octobre prochain pour poursuites des débats.Détenus pour vol de voiture

Les faits se déroulent dans la nuit du 27 au 28 décembre 2020 au quartier Mendong à Yaoundé. Un véhicule de marque Mercedes va disparaitre dans un site de gardiennage. La voiture sera emportée à l’aide d’une fausse clé. Oumarou Moussa, le gardien est soupçonné d’être le responsable de ces faits. Il plaide non coupable des faits de vol en coaction qui lui sont reprochés devant le tribunal. Le lendemain des faits, l’accusé va s’absenter de son poste de travail avant d’être retrouvé. Interpellé par les éléments de police de Mendong, Oumarou Moussa passe aux aveux lors de l’enquête préliminaire et de l’information judiciaire. Ses deux complices Ibrahim et Youssoupha prennent la fuite et seront mis aux arrêts quelques jours plus tard. Les deux plaident coupables et font le récit des faits. Ledit véhicule sera par la suite gardé dans un camp abandonné au quartier Simbock pour être vendu. A la suite des éléments de preuve reçus par le tribunal, le représentant du ministère public souhaite que les trois accusés soient déclarés coupables. La victime demande à être dédommagée pour le préjudice causé. L’affaire est mise en délibérée pour le 22 octobre 2021.Un an de prison ferme pour vol et recel

Statuant publiquement, contrairement à l’égard de l’accusé Steve Donfack en référence aux articles 74, 320 et 96 du code pénal, le tribunal a déclaré le jeune garçon coupable des faits de vol aggravé en coaction et de recel en qualité de délinquance primaire et de sa bonne tenue devant le tribunal. Des circonstances atténuantes lui ont été accordées. Agé de 26 ans, Steve Donfack ne cache pas sa joie étant dans le box des accusés. Maintenu depuis le 16 octobre 2020, Steve Donfack n’a plus que quelques jours pour purger entièrement sa peine. Une contrainte d’une durée de six mois lui sera également appliquée. Accusé de vol et de recel, l’accusé a reconnu les faits au cours de l’enquête préliminaire et devant le juge d’instruction. Des aveux qu’il a réitérés au cours de ses deux audiences. Ledit vol se déroule au quartier Manguiers le 9 septembre 2020. A l’aide d’un véhicule, Steve va porter atteinte à la fortune de sieur Olivier Mbang en emportant un téléviseur, une bouteille à gaz et un régulateur de tension. Aussitôt interpellé par les riverains, Ibrahim se retrouve au commissariat d’Etoudi où il a rejoint par la suite la prison centrale de Kondengui le 16 octobre 2020.

Rejoignez notre newsletter!