Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 10 12Article 622972

Actualités of Tuesday, 12 October 2021

Source: www.camerounweb.com

Cameroun: 5 activistes risquent toujours la prison à vie

Au Cameroun, 5 activistes risquent toujours la prison à vie. Au Cameroun, 5 activistes risquent toujours la prison à vie.



• Il s’agit des militants de Stand Up For Cameroon

• Ils vont comparaître une fois de plus ce 13 octobre devant la justice

• La mobilisation est en marche pour réclamer leur libération


Une nouvelle audience va s’ouvrir ce 13 octobre 2021 pour les militants du mouvement d’opposition Stand Up For Cameroon. Ils risquent de très lourdes peines de prison pouvant aller à la prison à perpétuité.
Lors du dernier procès mercredi 15 septembre dernier, les débats sur le fond ont pu avoir lieu avant le revoi sur ce 13 octobre. Lors de cette audience ils avaient pu prendre la parole pour se défendre.
Demain sera le sixième renvoi de ce procès engagé contre les jeunes activistes du mouvement Stand Up For Cameroon arrêté le 18 septembre 2020 à Douala dans le cadre d’une réunion politique.

Il s’agit de Moussa Bello, Étienne Ntsama, Mira Angoung, Tehle Membou et Nana Collins.

Leur situation inquiète de plus en plus. Dans une déclaration conjointe publiée le15 septembre dernier, des acteurs politiques, défenseurs de droits humains et leaders d’opinion ont dénoncé une arrestation arbitraire et réclamé la libération de ses militants du mouvement d’opposition


Bien avant leur dernière comparution, leurs familles se sont retrouvées face à la presse pour exprimer leurs inquiétudes quant à la détention prolongée de leurs enfants à la prison centrale de New Bell à Douala. Elles ne demandent qu'une chose: « la libération de leurs fils qui n'ont commis aucun crime ».
Pour demain, les camarades des activistes arrêtés se mobilisent déjà pour se faire entendre. Sur les réseaux sociaux, le mot d’ordre est clair. Mobilisation pour la libération immédiate et sans conditions de leur camarade. Mais la grande inquiétude, c’est que la justice, par des manœuvres, renvoie une fois de plus ce procès à une date ultérieure, ce qui va rajouter au désarroi des familles et des camarades des détenus.

Rejoignez notre newsletter!