Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 10 29Article 625669

Politique of Friday, 29 October 2021

Source: www.camerounweb.com

CRTV: Charles Ndongo présente Ferdinand Ngoh Ngoh 'Président de la République' [VIDEO]

Ferdinand Ngoh Ngoh , le SGPR play videoFerdinand Ngoh Ngoh , le SGPR

• LE SGPR Ngoh Ngoh est très 'omniprésent' ces derniers jours sur l'ensemble du territoire

• La CRTV l'a présenté carrément comme le président de la République

•Il est déjà accusé d'usurper les fonctions des ministres


Les suspicions des Camerounais à propos de Ferdinand Ngoh Ngoh qui se pavane aisément dans les prérogatives du président Paul Biya dans le pays, ne cessent d'augmenter. Bien que le cachet présidentieel lui soit retiré, le SG d'Etoudi s'accapare et exécute des fonctions qui incombent aux ministres.

Les doutes se justifient lorsque la chaine télé nationale CRTV dirigée par Charles Ndongo lui attribue officiellement le titre de Président de la République. Le reportage de la chaîne sur sa visite à Garoua pour inspecter les infrastructures qui serviront dans la compétion CAN 2021, Ferdinand Ngoh Ngoh a été tout simpplement intronisé. Avec sa belle voix, la journaliste très joyeuse a laissé entendre que " L’escale au lamidat imprime cachet présidentiel au séjour du ministre d’Etat. Ferdinand Ngoh Ngoh savoure les honneurs réservés au président de la République". Effectivement, le SGPR a été reçu comme le président camerounais en déplacement à Garoua. Sa tenue sportive qu'il portait peut laisser transparâitre que le SG ne demandait aucun honneur et que c'est Garoua qui le célébrait ainsi. Ce que les Camerounais ignorent comme l'a attesté à maintes reprises le journal Le Messager, est que Ferdinand Ngoh Ngoh aspire à diriger ce pays et il y passe par tous les moyens.

Pas plus tard que deux semaines, l'activiste Patrice Nouma dénonce cet abus de pouvoirs dont fait preuve le SGPR dans la gouvernance du pays.


'Ferdinand Ngoh Ngoh a vidé plusieurs ministères de leurs contenus'


Ce qui se passe sous les yeux des camerounais est tout simplement ahurissant. Sous d'autres cieux, cela aurait donné lieu à des soulèvements populaires.
Apres avoir Vidé VIDÉ systématiquement plusieurs ministères de leurs prérogatives, FERDINAND NGOH NGOH continue de se substituer aux ministres en place pour faire leur travail.

Lui NGOH NGOH est devenu SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DES SERVICES DU PREMIER MINISTRE, ET MÊME PREMIER MINISTRE.
Il est devenu Ministre des Sports en visitant les stades.
Il est devenu Ministre de la culture en visitant les lieux d'architecture.
Il était déjà ministre des finances.
Il est le Ministre de la Défense.
Depuis ce matin, il est devenu Ministre du Tourisme en lieu et place de BELLO BOUBA MAIGARI.

Il visite les hôtels. Quelle farce !!
Voilà un type qui laisse les grands dossiers de la République à la Présidence de la République pour se pavaner dans les hôtels prétextant qu'il visite les hôtels.
Comment tout un Secretaire General de la Présidence de la République peut il se pavaner dans les hôtels le dimanche en lieu et places du Ministre du Tourisme qui gère le portefeuille des hôtels?

S'il est vrai que Bello bouba Maigari est l'un des ministres les plus nuls de toute l'histoire des Gouvernements de Paul Biya à la lumière de son passage à la tête de ce ministère pourtant stratégique.

Comme tout le monde le sait,le ministère du tourisme en dehors d'être un ministère qui ressemble à un lamidat du fait de tout le village de Bello bouba qui y exerce comme personnel ne sait à rien du tout.

Ce n'est pas pour autant que NGOH NGOH devrait se prévaloir de ce poste en visitant les hôtels sans associer Bello Bouba ou même les Directeurs tous issus du village de Bello bouba.

FERDINAND NGOH NGOH devrait savoir que nous avons eu dans ce pays des Secretaires généraux à la presidence de la République plus actifs et on sait où ils sont aujourd'hui.

Il faut qu'il sache que ses gestes sont scrutés et qu'il n'échappera pas.
Lui qui se prend déjà pour un President de la République verra ce qu'il verra au soir de la Coupe d'Afrique des Nations qu'elle qu'en soit l'issue.
Dites le lui ! J'AI DIT !



Paul Biya retire son cachet sec à Ferdinand Ngoh Ngoh



Notre confrère 'La Revue du patriote hebdo' révèle dans son numéro du 12 août 2021, comment le SGPR Ferdinand Ngoh Ngoh est en pleine déchéance.

'Le ministre d'Etat, Secrétaire général de la présidence, Ferdinand Ngoh Ngoh commence par perdre son influence auprès du président de la République Paul Biya au profit de Samuel Mvodo Ayolo, le Directeur de Cabinet civil qui commence à imposer ses idées', écrit notre confrère qui mentionne à sa une que le SGPR s'est vu retirer le cachet sec du chef de l'Etat qui était à sa disposition : « Ferdinand Ngoh Ngoh délesté du cachet sec du chef de l'Etat ».


'Dans l'entourage de Paul Biya, Samuel Mvondo Ayolo est le dernier rempart, celui par qui tout doit passer. Son bureau est situé exactement en dessous de celui du chef de l’État, installé un palier plus haut.

À Etoudi, tout est politique, même l’immobilier. « Sam », comme ses amis le surnomment, s’est entouré d’hommes de confiance, à commencer par son propre frère, Yves, un commissaire de police dont il a fait son secrétaire particulier', écrit le magazine français Jeune Afrique à propos de Ayolo.

'Le directeur du cabinet civil sait l’importance de la famille. S’il a gravi les échelons de l’appareil, c’est en partie grâce aux réseaux de son père, Moïse Ayolo, que Paul Biya considérait comme un frère. Et s’il est aussi puissant aujourd’hui, c’est parce que le président le considère comme un fils et qu’il parle à Franck Biya, le véritable enfant du chef de l’État, comme à un frère', ajoute-t-il.


Mvondo Ayolo est né en 1957 à Sangmélima, il est le fils du presbytérien Moïse Ayolo, un homme d’affaires qui a notamment misé sur le cacao et fait fortune en commerçant avec des exportateurs grecs. « Samuel » grandit entre son village de Meyomessala et Sangmélima, fief d’un certain Paul Biya, qu’il fréquente très régulièrement.

Rejoignez notre newsletter!