Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 12 18Article 633517

Actualités of Saturday, 18 December 2021

Source: www.camerounweb.com

CONFIDENTIEL: les Ambazoniens interdisent la tenue des matchs de la CAN dans le NOSO

La déclaration a été faite par le secrétaire à la communication Chris Anu La déclaration a été faite par le secrétaire à la communication Chris Anu

• Le Cameroun prépare la Coupe d'Afrique des Nations

• Les sécessionnistes terdisent la tenue des matchs dans la zone anglophone

• Chris Anu q publié une déclaration à cet effet


Au milieu des controverses et des incertitudes qui entourent l'oganisation de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN 2022) prévu pour janvier 2022 au Cameroun, le "gouvernement intérimaire de l'Ambazonie" vient de déclarer qu'il prend des mesures préventives pour empêcher ce qui est maintenant décrit comme des "jeux génocidaires" d'avoir lieu sur son "territoire".

En effet, dans une déclaration officielle publiée ce samedi 18 décembre 2021, par le secrétaire à la communication Chris Anu, le "gouvernement intérimaire" décrit les projets du Cameroun d'accueillir les matchs de la CAN 2021 à Victoria et à Buea comme un affront et une violation de la "souveraineté" et de l'intégrité territoriale de l'Ambazonie.
"La République du Cameroun a occupé l'Ambazonie illégalement et par la force depuis 1961, et a maintenu l'occupation et l'hégémonie avec un tel règne de la terreur que plus de 30.000 de nos gens ont été tués au cours des cinq dernières années seulement.
Le peuple du "Southern Cameroons" considère que la participation de la CAF et de l'Union africaine au conflit de cinq ans est une approbation tacite de l'occupation du "Southern Cameroons" par la République du Cameroun et des crimes génocidaires qu'elle a commis contre les citoyens ambazoniens.
En tant que nation souveraine du Sud du Cameroun, nous considérons l'action de la CAF comme un affront et une atteinte à notre intégrité territoriale.
La République du Cameroun n'a plus aucune autorité pour organiser ou faire organiser des tournois internationaux dans le Sud du Cameroun".
"Nous ne permettrons aucune célébration ou fanfare sur notre territoire alors que les forces génocidaires de La République du Cameroun continuent de tuer notre peuple par milliers et de brûler des centaines de villages. Il est urgent d'empêcher cette provocation d'avoir lieu sur notre territoire", a précisé Chris Anu dans sa déclaration.

CAN 2022 ET SECURITE: L'HOMELIE AUDACIEUSE DU MINISTRE ASSOMO QUI RIDICULISE LES SECESSIONNISTES

Le ministre camerounais de la Défense Joseph Beti Assomo a exhorté les forces de sécurité à être vigilantes et prêtes à accueillir la Coupe d’Afrique des nations (CAN) qui aura lieu au début de l’année prochaine.

Il n’a pas évoqué de préoccupations ou de menaces spécifiques, mais a déclaré que les attaques séparatistes dans les régions anglophones du pays où certains matchs de la CAN seront joués, étaient une source d’inquiétude.

“La situation en matière de sécurité s’est globalement améliorée ces derniers mois, comme en témoigne le fonctionnement relativement fluide des écoles pour l’année académique en cours (dans les régions anglophones).

Cependant, le nombre d’explosions d’engins improvisés enregistrées ces dernières semaines dans les villes de Buea et de Bamenda et les pertes de vies humaines et de biens enregistrées lors de certains attentats terroristes soulignent la nécessité d’une vigilance extrême dans la couverture sécurisée de l’événement sportif phare en préparation”, a précisé M. Assomo à Yaoundé, la capitale du Cameroun, au début d’une réunion pour évaluer la situation de sécurité nationale avant les festivités de fin d’année et la CAN.

Le Cameroun est confronté à des problèmes de sécurité dans l’Extrême-Nord du pays où Boko Haram continue de terroriser les civils et les forces de sécurité et aussi dans les deux régions anglophones.

La CAN, la plus grande compétition biennale africaine de football, aura lieu au Cameroun du 9 janvier au 6 février de l’année prochaine et les autorités “feront tout leur possible” pour que l’événement soit sans obstacle, selon les responsables.

Rejoignez notre newsletter!