Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 12 17Article 633436

Actualités of Friday, 17 December 2021

Source: Mutations

CNPS : l’identification biométrique à la mode

Les pensionnés peuvent, sans difficulté aucune, se faire enregistrer par ce canal Les pensionnés peuvent, sans difficulté aucune, se faire enregistrer par ce canal

Depuis 2016, les pensionnés peuvent, sans difficulté aucune, se faire enregistrer par ce canal.

L’identification physique des pensionnés de la Caisse nationale de prévoyance sociale prend fin le 31 décembre prochain. Trois mois, c’est donc le temps que va durer cette opération, lancée le 1er octobre dernier. « Campagne d’identification physique. Pensionnés, crédirentiers, bénéficiaires des allocations familiales, la Caisse nationale de prévoyance sociale vous informe que la période d’identification physique et de dépôts des pièces périodiques de maintien des droits 2021/2022 est fixée entre le 1er octobre et le 31 décembre 2021. Rapprochez-vous de vos centres de prévoyance sociale de rattachement munis des documents exigés : attestation de non fonction pour les assurés principaux, attestation de non-remariage, certificat(s) de scolarité, certificat(s) de vie. Faute de quoi vos droits seront suspendus dès le 1er janvier 2022 ». Telle est la quintessence du communiqué du directeur général de la Cnps, Noel Alain Olivier Mekulu Mvondo Akame.

Cette opération est bien connue des pensionnés de cette structure créée en 1967, avec pour but d’assurer, dans le cadre de la politique sociale du gouvernement, le service des prestations aux travailleurs assurés et ayants droits. Depuis décembre 2016, la Cnps est passée de l’identification physique des bénéficiaires des pensions à une identification numérique(biométrique). Ainsi, l’usager, à l’appel de son numéro, se rapproche de l’ordinateur muni d’une webcam et d’un terminal biométrique, pour, l’enregistrement de ses données dans le Système d’authentification des Pensionnés-Cnps (Sap-Cnps).

Selon les responsables de la Cnps, cette méthode de gestion digitale met un terme à la fraude sociale qui gangrène cette opération. En effet, certains pensionnés, lors de l’identification physique, font passer de fausses pièces : date de naissance, date de décès, entre autres. L’identification numérique vient donc corriger ces défauts.

Selon la Cnps, la digitalisation et l’arrimage aux différentes mutations technologiques ont contribué à l’accélération de la modernisation des services de la structure, participant ainsi à l’amélioration de la rentabilité de cette entreprise citoyenne camerounaise : « La Cnps a une expérience très forte dans l’utilisation des Tic, grâce auxquels nous avons harmonisé nos pratiques et manières de faire. Nous avons amélioré très positivement la qualité de services ».

Rejoignez notre newsletter!