Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 10 06Article 622093

Actualités of Wednesday, 6 October 2021

Source: www.camerounweb.com

CNPS: Paul Biya rattrapé par un son gros mensonge vieux de 2 ans

Paul Biya Paul Biya

• En 2019, Paul Biya faisait une promesse aux Camerounais

• Le chef de l'Etat promettait en mondovision l'augmentation de l'allocation familiale

• 2 ans après, rien n'a été fait


Des sources au sein de la CNPS indiquent que le chef de l'Etat n'a pas honoré à sa promesse faite dans son allocution à la nation en 2019.

Pire, Paul Biya, ni le secrétaire générale de la présidence Ferdinand Ngoh Ngoh à qui le chef de l'Etat a délégué sa signature n'ont signé aucun décret augmentant l’allocation famille "de 2800 à 4500 Fcfa".

En outre, des informations qui parviennent à la rédaction de CamerounWeb indiquent que plusieurs fonctionnaires (que e soit du privé ou du public) n'ont plus touché leurs allocations depuis plusieurs années. D'autres ne l'on jamais touchées.

"Je suis dans un service privé à Maroua. Cela fait 6 trimestre que les allocations familiales ne sont reversés aux employés. Qu'est-ce qui s'est passé pour cette rétention des droits des employés alors que l'employeur déduit les retenues sur le salaire de ces employés?", déclare un employé qui requiert l'anonymat.

Ci-dessous les autres mesures prises par Biya sur l'allocation familiale en 2019


-la suspension, pour une durée de trois mois, à savoir avril, mai et juin, des contrôles sur place de la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale (CNPS);

-l’annulation des pénalités de retard de paiement des cotisations sociales dues à la CNPS, sur demande justifiée;

-l’étalement sur trois mois du paiement de la dette des cotisations sociales des mois d’avril, mai et juin 2020, sur demande justifiée;

-le maintien, pendant les trois prochains mois, à savoir de mai à juillet, du paiement des allocations familiales aux personnels des entreprises ne pouvant s’acquitter des cotisations sociales ou ayant mis leurs personnels en congé technique en raison de la baisse conjoncturelle d’activité, notamment dans la restauration, l’hôtellerie, les transports;

-l’augmentation du niveau des allocations familiales de 2 800 FCFA à 4 500 FCFA;

-l’augmentation de 20% du niveau des anciennes pensions n’ayant pas bénéficié de la revalorisation automatique survenue du fait de la réforme de 2016.

Rejoignez notre newsletter!