Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 12 21Article 633736

Actualités of Tuesday, 21 December 2021

Source: www.camerounweb.com

CAN 2022: furieuse, Alice Sadio crache ses vérités !

'C'est au Cameroun que la définition du football comme OPIUM du peuple' 'C'est au Cameroun que la définition du football comme OPIUM du peuple'

• Le Cameroun se prépare pour accueillir la CAN

• Alice Sadio dénonce l'utiisation de cette compétititon par le régime de Yaoundé

• L'intégralité de la déclaration


Le Cameroun se prépare activement pour accueillir la Coupe d'Afrique de Nations, CANTotalEnergies 2022. Depuis quelques jours, le pays retient son souffle avec la visite du président de la CAF aux termes de laquelle la décision finale sur la tenue de la compétition sera annoncée.

Dans l'organisation de cette messe du football africaine, des centaines de milliards de francs CFA ont été injectés par le gouvernement camerounais pour sa réussite. Malgré les différents reports de la compétition, qui aurait dû se tenir en 2021, le pays a du mal à tenir ses engagements sur certains plans. A ceci s'ajoutent les scandales liés à la gestion des fonds alloués par l'Etat pour la construction des stades notamment celui d'Olembé. La responsabilité de plusieurs personnalités de haut rang a été engagée. Le nom du ministre secrétaire général de la présidence Ferdinand Ngoh Ngoh est revenu en boucle avec sa Task-Force. Cette situation est décriée par l'ancienne présidente de l'Alliance des Forces Progressistes (AFP).

En effet, dans une déclaration intitulée "L'OPIUM", Alice Sadio dénonce l'utilisation du sport-roi par les gouvernants pour faire endormir le peuple. Elle affirme que si le régime de Yaoundé pouvait injecter la même énergie dans le développement du Cameroun, le pays serait parmi les mieux avancés au monde.

La rédaction de CamerounWeb vous propose, ci-dessous, l'intégralité de la déclaration

L'OPIUM

C'est au Cameroun que la définition du football comme OPIUM du peuple en temps de dictature prend tout son sens.

Il faut le vivre pour le croire.

Si ce régime pouvait trembler et transpirer autant à l'approche des délais d'exécution des travaux structurants susceptibles de booster le développement du Cameroun,

S'il pouvait faire sienne l'obligation de livrer au peuple camerounais ou du moins de lui rendre des comptes en temps et en heure sur l'état d'avancement des projets structurants, tracteurs de développement tels que les routes, l'énergie électrique, l'eau potable, les hôpitaux, les écoles, l'autosuffisance alimentaire et le leadership sous régional en matière de production et d'approvisionnement de toute la sous-région en denrées alimentaires prisées dans la Sous-région,

LE CAMEROUN SERAIT AUJOURD'HUI L'ÉQUIVALENT DE SINGAPOUR EN TERMES DE DÉVELOPPEMENT ET D'ESSOR ÉCONOMIQUE.

Nous voici dans un pays qui manque presque de tout. Dont le peuple extrêmement nécessiteux avale la salive en regardant à la télé son "gouvernement" courir devant la rumeur d'une éventuelle annulation ou report de la CAN.

Dans une posture d'élèves paresseux le jour de la remise des bulletins, les yeux hagards, les sourires béats derrière un Motsepe leur tapotant les épaules en guise d'encouragement dans un COMPLEXE SPORTIF devenu STADE et toujours inachevé (il devait bien rigoler intérieurement le Motsepe...).

Ces postures bizarres susciteraient presque de la pitié si on faisait abstraction, le temps d'un décryptage, du coût faramineux de ce casse du siècle baptisé #CanTotalEnergie2021 en 2022. Même le sort s'en est mêlé, tiens. Avec un Covid-19 venu d'on ne sait où...

Lorsqu'on met côte à côte ce film qu'ont donné à voir ces gens hier et l'indifférence dont ils sont capables EN TEMPS NORMAL vis-à-vis du peuple, un régime qui dirige sans partage et de mains de fer ce pays depuis 40 ans, qui est capable de prononcer une peine d'emprisonnement de 5 ans à l'encontre de manifestants pacifiques complètement inoffensifs, laissant au passage des familles effondrées, des enfants qui n'ont pas vus leurs parents un an, parce que faits prisonniers du régime pour avoir manifesté, il y a de quoi en avoir de la nausée.

Alice Sadio
Une citoyenne meurtrie...

Rejoignez notre newsletter!