Vous-êtes ici: AccueilActualités2022 01 11Article 635860

Actualités of Tuesday, 11 January 2022

Source: www.camerounweb.com

CAN 2021 : voici les énormes dégâts causés à Olembé qui mettent en colère Paul Biya

L'arrivée des supporters à Olembé L'arrivée des supporters à Olembé

• Plus d’une cinquantaine de voitures ont été cassées

• Il y a eu également des dégradations

• Cette situation ne peut pas réjouir Paul Biya

Chaque médaille a son revers ! Après la jubilation compréhensible lors de l’éclatante cérémonie d’ouverture de la 33ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations, l’heure du bilan est arrivée. Apparemment, l’addition est assez salée, que quoi mettre Edouti en colère.

Le Cameroun a montré une belle image à l’Afrique et au monde tout entier, ce 9 janvier 2022. Durant plusieurs heures, l’Afrique s’est arrêté et tous les regards tournés vers Olembé, cet impressionnant stade où se déroulait la cérémonie d’ouverture de la CAN TotalEnergies Cameroun 2021.

Déjà à 9 heures du matin de ce dimanche mémorable, ce stade a été pris d’assaut par les Camerounais. Il y avait un monde fou. L’ambiance était électrique. Bien avant même l’arrivée des officiels notamment du cortège présidentiel, les tribunes étaient noir de monde.

Même si la jauge liée à la Civid-19 était fixée à 80%, il n’a été respecté. L’on a assisté à des bousculades un peu partout. Dans cette ambiance des grands jours, beaucoup de dégâts ont été causés.

La presse locale fait aujourd’hui état de plusieurs dizaines de véhicules cassés, une cinquantaine pour être plus précis, sans oublier les dégradations des biens publics que privés.

Cette situation ne peut guère réjouir au Palais d’Etoudi qui a tout mis en œuvre pour que cette journée reste dans les annales du football africain. D’ailleurs le président de la République Paul Biya une fois de retour au Palais de l’Unité n’a pas manqué de rappeler la grandeur du Cameroun.

Il est donc important que pour la deuxième sortie des Lions Indomptables les autorités prennent toutes les mesures pour éviter les débordements et les éventuels dégâts.

Rejoignez notre newsletter!