Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 10 26Article 625141

Infos Sports of Tuesday, 26 October 2021

Source: Perspectives Nouvelles

CAN 2021 : le budget de la communication bloqué à la présidence

Le budget de la communication bloqué à la présidence Le budget de la communication bloqué à la présidence

Sur les 13 milliards de FCFA de budget pour l’organisation de la CAN décidés par le Président de la République, ni le milliard de FCFA pour les marchés d’investissement, ni les 275 millions de FCFA supposés être mis à la disposition de l’organisation de la communication autour de l’événement sportif ne sont toujours pas arrivés, à ce jour, au ministère de la Communication.

Et pourtant la CAN arrive à pas de géant, l’échéance approche et les délais deviennent de plus en plus courts pour la mise en œuvre des actions stratégiques de communication planifiées et proposées par les experts du ministère de la Communication, en exécution du Plan de communication défini. La compétition démarre le 09 janvier 2021 et 09 janvier c’est déjà demain. À l’origine de ces tares, avatars et retards, le non déblocage des fonds alloués à la communication autour de l’événement par la présidence de la République où trône en maître absolu la toute puissante Task-Force. Entre-temps, le ministre de la Communication est jeté en pâture par une certaine presse instrumentalisée et aux ordres des commanditaires tapis dans l’ombre.

Or, ni le milliard de FCFA dans le cadre du budget d’investissement Public pour la CAN, ni les 275 millions de FCFA supposés être mis à la disposition de l’organisation de la communication autour de cet événement depuis un mois et demi ne sont toujours pas arrivés au ministère de la Communication, à ce jour, selon des sources crédibles. Au ministère de la Communication, on est formel là-dessus. Sur le milliard de FCFA prévu dans le cadre du BIP pour la CAN, les marchés ont été signés aux entreprises et ces marchés ont fait l’objet d’un examen minutieux par la commission interne de passation des marchés, la Commission Des passations des Marchés, par le ministère de l’économie, de la planification et de l’aménagement du territoire et par le ministère des Marchés publics, avant que les dossiers ne soient envoyés à la Task-Force logée à la présidence de la République pour les engagements.

Et pourtant, à ce jour et selon des indiscrétions, les prestataires n’ont pas été payés. Il s’agit notamment des entreprises WTS, OPTIMUM et STUDY-TECH, qui ont signé les marchés avec le Mincom et les dossiers ont été transmis à la présidence de la République. A ce jour, les équipements de communication ont été installés dans tous les stades et on pourrait dire que le Mincom a bien travaillé et à bien rempli sa mission. Quant aux 275 millions de FCFA, supposés être mis à la disposition du Mincom pour l’organisation de la communication autour de l’événement et qui ne sont toujours pas arrivés, cette enveloppe a été annoncée au Secrétariat Général de la présidence il y a environ un mois et demi au cours d’une réunion présidée par le maître des céans. L’information, selon des sources concordantes, a été répercutée au Premier ministre Chef du gouvernement avec ampliation au ministre concerné. Comme pour les 420 millions de FCFA des fonds covid-19 destinés au ministère de la Communication et qui ne sont toujours pas arrivés à ce jour, voici d’autres fonds devenus capricieux et incertains au Mincom. Entre-temps, René Emmanuel Sadi est vilipendé, malmené, persécuté, livré à la vindicte populaire pour être mêlé à tort au scandale.

Le dernier épisode en date de ce triste feuilleton est la visite des infrastructures de la Can par ministre D’Etat Secrétaire Général de la présidence, pour la Très haute information du Président de la République. De sortes de compte rendus comme ceux du Premier ministre Chef du gouvernement ou des ministres sectoriels auparavant. Une visite technique des infrastructures qui s’est muée malheureusement en une opération de communication de charme et de séduction personnelle, à grands renforts de publicité et d’ostentation, dont les acteurs et les metteurs en scènes de ce show mediatico-politique ne laisse personne indifférent..

Ce qu’une certaine presse a appelé pompeusement «rattrapé les ratés du Mincom dans la promotion de l’image du Cameroun avant la Can». On se perd en conjectures sur le lien entre la visite technique et la promotion de l’image dans ce cas . Pourtant, ce qui est évident, ce sont les moyens énormes dégagés par le Président de la République pour construire ces infrastructures qui crèvent les yeux et l’écran de par leur beauté, leur gigantisme. Des infrastructures pour la Can et la postérité qui se passent de tout commentaire et qui prouvent que le Cameroun est prêt à accueillir la CAN.

Rejoignez notre newsletter!