Vous-êtes ici: AccueilInfos2017 10 26Article 424561

Sports News of Thursday, 26 October 2017

Source: jounalducameroun.com

CAF: cinq Camerounais dans les commissions permanentes

Oumarou Fadil, Me Happi Dieudonné, Joseph Antoine Bell, Geremi Njitap et Céline Eko Mendomo sont les personnalités qui représentent le Cameroun auprès de l’instance faîtière. La durée de leur mandat s’étend jusqu’en 2019.

La Confédération africaine de football (CAF) continue sa mue. Elle a procédé ce mercredi 25 octobre 2017, à la désignation des membres des commissions permanentes. Dans ces commissions permanentes reconstituées, Oumarou Fadil est le seul rescapé camerounais de l’ère de la présidence d’Issa Hayatou à la CAF. L’homme d’affaires continuera à siéger à la commission de développement du futsal et du beach-soccer. Membre de cette commission depuis 2015, régulièrement commissaire de matchs – notamment lors des phases finales de Can-, il œuvre au déploiement de ces dérivés du football sur le continent.

Par ailleurs, au terme du comité exécutif de la CAF tenu le 23 septembre dernier à Accra au Ghana, plusieurs décisions ont été prises, parmi lesquelles, la mise en place de la commission permanente d’organisation de la Can. Dans ladite commission, l’on retrouve deux camerounais : Me Happi Dieudonné et Joseph Antoine Bell.

Me Happi doit sa nomination au sein de cette commission de l’instance faîtière du football continental, à sa position de président du Comité de normalisation de la Fecafoot. Quant à Joseph Antoine Bell, il profite de sa grande connaissance du football et de l’ouverture que le président Ahmad souhaite offrir aux anciennes gloires.

C’est dans ce même sillage que Geremi Njitap, président du Syndicat national des footballeurs du Cameroun (Synafoc), a été nommé à la commission technique et de développement. Dans cet organe, on retrouve plusieurs anciennes gloires du football africain, à l’instar du zambien Kalusha Bwalya, et du sénégalais Khalilou Fadiga.

Quant à Céline Eko Mendomo, à peine revenue aux premières loges de la commission nationale ad hoc de football féminin, elle devient membre de la commission du football féminin de la CAF. Une récompense pour cette passionnée de football, qui est l’une des rares femmes africaines à avoir dirigé un club de l’envergure du Canon sportif de Yaoundé.

Même si les Camerounais retrouvent de la visibilité au sein de la CAF, il est à noter qu’aucun ressortissant du pays de Roger Milla ne dirige une commission. Le Cameroun perd aussi en termes de nombre de représentants au sein de ces instances qui dirigeront la CAF durant le mandat d’Ahmad. Ainsi, Prosper Abéga n’est plus à la commission juridique, et le Dr Aboubakar Sidiki quitte la commission médicale.