Vous-êtes ici: AccueilActualités2022 01 07Article 635326

Actualités of Friday, 7 January 2022

Source: www.camerounweb.com

Cérémonie d’ouverture de la CAN 2021 : Paul Biya crée la surprise (vidéo)

Paul Biya crée la surprise Paul Biya crée la surprise

• La CAN 2021 démarre samedi

• La presse internationale doute de la présence effective de Biya à Olembe

• CamerounWeb a enquêté


Compte tenu de son implication personnelle dans l’organisation de la 33ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2021) au Cameroun, la présence de Paul de Paul Biya à la cérémonie d’ouverture de la compétition ne devrait pas faire objet de débat. Et pourtant les médias internationaux s’interrogent sur la capacité du chef de l’Etat à président la cérémonie d’ouverture qui aura lieu le 09 janvier 2022 au stade Olembé. CamerounWeb a enquêté sur la présence ou non chef de l’Etat à l’évènement le plus attend du moment.

Le journal français, Afrique Intelligence a relancé le débat sur l’état de santé de Paul Biya et sa capacité à présider la cérémonie d’ouverture de la CAN 2021. Il évoque l’absence quasi-systématique du dirigeant aux évènements publics. En effet Paul Biya se fait de plus en plus rare et délègue ses compétences à plusieurs barons du régime qui le représentent lors des évènements officiels.
« Systématiquement remplacé à toutes les cérémonies officielles, et traditionnellement avare en audience, Paul Biya n’apparaît plus jamais en public et reçoit de moins en moins souvent ses collaborateurs, alimentant les interrogations sur son état de santé, sa réactivité et sa capacité à gouverner. Faute de contact direct avec le président, tout le monde en est réduit à spéculer », rapporte le journal.

Paul Biya prépare son arrivée à Olembe

D’après les recoupements effectués par la rédaction de CamerounWeb, sauf changement de la dernière minute, le chef de l’Etat sera dans la loge présidentielle du stade Olembe le 09 janvier 2022 aux côtés du président de la Confédération Africaine de Football (CAF), Patrice Motsepe. Une simulation de l’arrivée du président de la République a d’ailleurs été organisée par les services de sécurité du chef de l’Etat. « L'entraînement général avec la police, la gendarmerie et l'Institut national de la jeunesse et des sports a eu lieu hier sous la supervision des trois ministres », indique à CamerounWeb, une source bien introduite dans le sérail qui confirme la présence du chef de l’Etat à la cérémonie d’ouverture de la CAN 2021. CamerounWeb vous propose en exclusivité quelques images de cet exercice.



Une CAN couteuse

Dans quelques jours, les Camerounais vont vibrer au rythme de la 33ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations. Une CAN que les Camerounais veulent rendre « sucrée ». Seulement, pour en arriver là, il a fallu faire des sacrifices énormes. Plusieurs milliards de fonds publics ont été injectés dans la réalisation des infrastructures devant abriter cette prestigieuse compétition.
Le groupe de presse français RMC et BFMTV dans un dossier bien fouillé, revient sur les le « colossal » investissement du Cameroun dans le cadre de cette compétition.

« Le Cameroun se sait être le pays vers lequel tous les regards du continent et du monde vont se tourner pendant cette Coupe d’Afrique des nations. Et l’Etat a investi pas moins de 500 Milliards de francs CFA, soit 760 millions d’euros, dans les infrastructures sportives du pays et dans l’aménagement du territoire, en vue de la réception de cet événement. Il a fallu construire quatre nouveaux stades à Douala, où la compétition se déroulera dans l’écrin de Japoma, et à Yaoundé, où l'un des deux stades du tournoi est tout juste sorti de terre pour cette CAN (Olembe).

A Bafoussam et Garoua aussi, des stades ont été bâtis pour l’occasion. Les deux autres enceintes (à Garoua et le stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé) ont été entièrement rénovées et mises aux normes FIFA. Et s’il a fallu préparer des écrins pour cette compétition biannuelle, des stades annexes destinés aux entraînements des différentes sélections ont également reçu un coup de neuf (cela représente une quinzaine de terrains) », lit-on dans l’article mis en ligne sur rmcsport.bfmtv.com.

Le média français rappelle également qu’il n y a pas longtemps, 13 milliards de Francs CFA (soit 20 millions d’euros) ont encore été débloqués pour les frais d’organisation de la compétition en elle-même, qui seront confiés aux ministères des transports, des sports, et du tourisme entre autres pour que l’expérience soit la plus belle possible, pour les équipes comme pour les fans. « Pour mesurer ce que signifie un tel investissement d’argent public, il faut savoir que ces 520 milliards de francs CFA représente environ 2% du PIB du pays », explique rmcsport.bfmtv.com.

Rejoignez notre newsletter!