Vous-êtes ici: AccueilActualités2022 01 13Article 636220

Actualités of Thursday, 13 January 2022

Source: www.camerounweb.com

Buea: la vidéo de l'arrestation du pasteur Tobias Bekong devient virale

Arrestation du pasteur Arrestation du pasteur

• Le pasteur Tobias Bekong a été arrêté hier mercredi 12 janvier

• Il a été arrêté par des hommes armés qui l'ont tabassé avec brutalité

• La vidéo de son arrestation tourne en boucle sur les réseaux sociaux



Dans la vidéo que la rédaction de CamerounWeb vous propose, l'on peut voir des militaires rouer le pasteur de coups violents, avant de l'embarquer dans une voiture?

jusqu'à présent aucun fidèle de l'église, ni ses proches ne savent où se trouve le prêtre, fondateur de la paroisse Saint Charles Lwanga de Molyko à Buea, la capitale de la région anglophone du Sud-Ouest, au Cameroun.


Sur les réseaux sociaux, la vidéo est beaucoup commentée par les Camerounais.


"Félicitations à l'armée patriote et professionnelle du Cameroun qui a réussi à transformer une manifestation pacifique en guerre au NOSO", écrit un internaute, probablement fidèle de l'église du pasteur.


"On a vu la junte yaoundé tuer des enfants, des pasteurs, des enseignants, des avocats, des législateurs, et maintenant des serviteurs de Dieu… où cela s’arrête-t-il? Yaoundé joue avec le feu, l’anglophone moyen croit en trois choses : les enseignants, les avocats et les serviteurs de Dieu. Le Cameroun a détruit ces choses chères aux anglophones, je pense que nous avons atteint un point de rupture complète", écrit un autre.



Selon une source camerounWeb, une équipe de trois officiers de l'armée est arrivée sur les lieux quelques heures après l'enlèvement, cherchant à savoir l'identification des personnes qui ont mené l'arrestation, et affirmant ne pas avoir la moindre idée.

Rappelons que la journée du 12 janvier 2022 a été très mouvementée à Buea dans les localités de Muea, Bitingui etc. avec des tirs nourris des séparatistes ambazoniens et des forces de sécurité.


Rappelons que depuis le début de cette crise, la partie anglophone du Cameroun est confrontée à une multiplication des attaques contre des églises, des écoles et leurs communautés scolaires. Le 20 juillet 2018, le curé de la paroisse catholique de Bomaka, un quartier de Buea a été tué par des individus non identifiés. On note également des attaques répétées contre les enfants, les enseignants et les établissements scolaires dans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

Rejoignez notre newsletter!