Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 10 14Article 623305

Actualités of Thursday, 14 October 2021

Source: www.camerounweb.com

Buéa: voici l'identité du gendarme qui a tué la fillette à Molyko

Le gendarme a  abattu cette petite fillette ce 14 octobre 2021 Le gendarme a abattu cette petite fillette ce 14 octobre 2021

• Un gendarme a été tué une fillette de 3 ans ce matin à Buéa

• Il a été lynché à mort par une foule enragée

• L'identité du gendarme a été dévoilée


La ville de Buéa toujours sous tensions suite à l'assassinat de la fillette Minex Kimora âgée de 3 ans par un gendarme en tenue qui faisait le contrôle routier. D'après les sources, il a demandé une modique somme de 500f à la dame qui conduisait ses enfants à l'école. N'ayant pas pu remis la somme demandé au gendarme, censée les protéger, ce dernier use de son arme et tire sur la voiture. Malheureusement, la balle a atteint la petite fille assisse sur le siège arrière de la voiture, la nuque explosée.

Le bruit du tir a alerté la population environnante qui s'est approchée du véhicule de la dame, qui ne sait plus à quel saint se vouer. Elle était inconssolable et les images de la petite fille baignant dans son sang dans la voiture, ont révolté les riverains qui se sont rués sur le gendarme le rouant de violents coups. Il a été traîné dans les rues de Moliko, bastonné jusqu'à son dernier souffle. Après avoir rendue justice à la fillette, la foule folle de rage et de colère, s'est dirigée vers le bureau du gouverneur Okalia pour lui montrer le corps de la fillette. Le gouvernement l'a appelé au calme en promettant de régler le problème.

L'identité du gendarme connue

D'après les informations parvenues à la rédaction de Camerounweb, l'identité du gendarme qui a assassiné la fillette est dévoilée.Il répond au nom de Rigobert Achille Mvogo. Il a été aussi tué aussitôt par une foule en furie. Son acte de bavure, a été la cause d'un soulèvement populaire à Buéa.

La situation s’enlise. La rédaction de CamerounWeb a appris que des coups de feu ont été entendus aux alentours du bureau du gouverneur de la région du Sud-Ouest. Selon un manifestant contacté par la rédaction de CamerounWeb, il s’agit des tirs de sommation pour disperser la foule. Après avoir passé 45 minutes à scander devant les bureaux du gouverneur, les manifestants n’ont pas pu rencontrer le maître des lieux qui selon certaines sources, aurait pris la tangente.

La foule poursuit actuellement son défilé avec le cadavre de la jeune fille. Elle s'est esnsuite dirigée vers le bureau de la représentation des Nations Unis dans la localité. La ville est actuellement survolée par un hélicoptère militaire

Rejoignez notre newsletter!