Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 10 04Article 621619

Actualités of Monday, 4 October 2021

Source: Réalités plus numéro spécial RDPC

Bokito: des militants du RDPC réclament la victoire volée de Emebé Badiana

Didier Emebe Didier Emebe

Depuis la proclamation des résultats du scrutin qui opposait Didier Emebe à Jean Marie Vianney Bendegue à la présidence de la section RDPC Mbam et Inoubou 2, les militants du parti pleurent leur vote et veulent tout casser à Bokito. Le «fils du peuple» Didier EMEBE a été élu, mais selon l’électorat, son vote a été volé par des politiciens conduis par le Maire de Bokito, tous soupçonnés par la base électorale d’avoir mis dans leurs poches le Pr. Abwa envoyé par le Comité central pour animer les élections à Bokito.

Venus en grand nombre rompre avec la politique boiteuse, stérile et sans saveur qui a pignon sur rue à Bokito et plébisciter le «fils du peuple» Didier EMEBE, les militants de la section RDPC Mbam et Inoubou 2 ont vu, impuissants, leur vote être volé par le Maire de Bokito Zachée Amatagana et ses acolytes. LE FILM DE L’ÉLECTION Par l’usage de fraude, ils viennent de donner un coup à la démocratie et au RDPC à Bokito. Sous la houlette de Zachée Amatagana maire de Bokito, les militants révèlent que les scrutateurs du candidat Didier EMEBE ont simplement été chassés manu militari dans certains bureaux de vote dans le canton Elip, fief du Maire, qui a donné le mot d’ordre à ses pairs de voter contre la liste du «fils du peuple Didier EMEBE». Ceci leur a permis selon les militants électeurs, de «bourrer les urnes dans les villages de Balamba 2, Kananga, Kilikoto, Yangben, Omende et Nyamaga 1... Le maire de Bokito n’a pas manqué de menacer et d’intimider publiquement les agents communaux acquis à la cause du candidat Didier EMEBE». Le comble de cette forfaiture a été «la falsification des procès-verbaux des neuf villages du canton Elip dans la résidence du Maire à Balamba d’une part, et à Tobagne et à Ossimb 1 et 2». Le nombre d’électeurs est le suivant : Inscrits 27020 ; votants 8035; abstention 18802 ; taux de participation 31,08%. Taux de participation trop faible a cause du comportement antidémocratique du maire de Bokito, qui a passé la semaine à proférer des intimidations à l’électorat.

Emebe : le choix du peuple

Depuis son adhésion au RDPC 2002 dans la sous-section Mmalla-sud, comité de base Assaga, cellule Baleg, Didier EMEBE n’a cessé d’être ce soleil qui illumine le quotidien des militants de l’arrondissement de Bokito, en général et du canton Begni en particulier. Homme affable et généreux, militant dévoué et débonnaire, il gravit les échelons du parti et est élu président de la sous-section Mmalla-sud en 2015 après avoir été élu conseiller municipal en 2013. En 2016 Didier EMEBE est élu président de la commission des finances de la mairie de Bokito. De 2002 à ce jour, ses multiples actions sociales (distribution du matériel agricole et des gadgets du parti, paquet minimum dans les écoles et collèges, etc.) marquent les esprits et meublent les causeries aussi bien dans les marchés, les gares routières que dans les salons feutrés. Il n’est donc pas surprenant de voir que les militants confier à ce camarade dynamique mordu du RDPC, d’exorciser la section RDPC Mbam et Inoubou 2 des artifices et des chimères qui la tirent vers le bas. Dans leur folie criminelle, de vouloir pousser tout le monde dans l’opposition à Bokito, la bande au maire de Bokito a sacrifié l’intérêt général incarné par l’homme d’affaires et d’action Didier EMEBE pour investir le chef traditionnel de troisième degré de Yoro, Jean Marie Vianney BENDEGUE. Ils ont décidé de briser l’esprit des populations de Bokito, et de la base militante de la section RDPC Mbam et Inoubou 2, au nom des égoïsmes.

Commission électorale de section de Bokito corrompue ?

Cette instance chargée de la mise en route du déroulement du processus de renouvellement des bureaux des organes de base du RDPC à Bokito a brillé par ses attitudes partisanes. Comment comprendre que, malgré les multiples fautes relevées, ayant entaché le processus électoral (bourrage des urnes, falsification des CV, etc.,) que le Pr. Abwa et les membres de la Commission soient restés muets comme une carpe ? Comment comprendre que les requêtes au demeurant fondées du candidat Didier Emebe aient toutes connu une fin de non-recevoir ? Comment comprendre que, le seul compagnon que le Pr. Abwa a trouvé à Bokito durant tout le processus électoral soit le maire de Bokito, qui tenait absolument à positionner son candidat et étouffer Didier Emebe porté en triomphe dans presque toutes les sous-sections par les électeurs ? H

Rejoignez notre newsletter!