Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 10 13Article 623185

Actualités of Wednesday, 13 October 2021

Source: www.camerounweb.com

Banka : la libération d’un individu dangereux par la gendarmerie met le feu aux poudres

Entrée de la ville de Banka Entrée de la ville de Banka


• L’homme est jugé extrêmement dangereux

• Il serait libéré avec la complicité d’un gendarme

• Il est coffré de nouveau


La libération d’un individu jugé très dangereux a mis les feux aux poudres à Banka, Banka est une commune du Cameroun située dans la région de l'Ouest et le département du Haut-Nkam. Le calme n’est revenu qu’une fois les populations ont eu gain de cause.

Selon les informations, l’individu est présenté comme un bandit de grand chemin. Il n’hésitait pas à semer terreur et désolation au sein de la population à travers ses frasques. Interpellé après son dernier forfait et gardé à vue, la brigade de gendarmerie de Banka, il a été libéré au bout de quelques heures. C’est cette libération qui n’a pas été du goût des populations qui se sont réjouis du fait qu’il a été mis hors d’état de nuire. Elles ont spontanément réagi

Pour manifester leur ras-le-bol, les populations ont décidé de bloquer la voie publique en y posant des barricades. Face à ce mouvement de colère et à l’ampleur de la situation, le préfet du Haut Nkam himself est descendu sur le terrain pour s’enquérir de l’évolution de la situation. Après avoir écouté les populations, l’autorité est aussi allée à la rencontre des responsables de la brigade. Au terme des échanges, il s’est avéré que le présumé bandit avait réussi à regagner l’extérieur avec la complicité d’un gendarme, étant donné que le procès-verbal indiquait qu’il était encore à garde à vue. C’est ainsi que l’homme a de nouveau été interpellé et remis en cellule, ce qui a ramené le calme dans cette localité. Au sein de la brigade de gendarmerie, des sanctions sont annoncées.

Si on peut se réjouir du fait que la situation ait été maitrisée, le pire pourrait arriver juste par le fait de quelques-uns. Vivement que les responsabilités puissent être situées.

Rejoignez notre newsletter!