Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 10 10Article 622627

Faits Divers of Sunday, 10 October 2021

Source: www.camerounweb.com

Bamenda : une femme de 60 ans, victime d’une arnaque surréaliste

Une rue à Bamenda Une rue à Bamenda



• La dame de 60 ans a remis une somme d’un million à son bourreau

• Elle pensait gagner 1,5 million au bout de l’opération

• La dame aurait été hypnotisée




Il y a de ces arnaques qui paraissent toujours surréalistes et invraisemblables. A Bemenda, une dame de 60 ans vient de l’apprendre à ses dépens. Elle s’est fait soutirer une grosse somme de manière la plus cocasse possible. Certains pensent d’elle a été simplement naïve et s’est fait avoir, alors de d’autres pensent qu’elle aurait été hypnotisée.

Les populations de Bamenda n’en reviennent pas. Certaines personnes restent incrédules devant les faits. En effet, selon nos confrères de Radio Equinoxe, une femme âgée de 60 ans a été victime d’une arnaque d’un montant estimé à d’un million de FCFA. Selon les récits, l’arnaqueur, pourtant inconnu de la victime, lui a remis une enveloppe scellée ; qui contiendrait selon lui, 1,5 million de FCFA. Dans ce stratagème, il aurait demandé à la dame, de lui faire un transfert électronique d’un million de F CFA avec pour exigence de n'ouvrir l’enveloppe qu’après l’envoi de la somme exigée. Comme si elle était hypnotisée, elle a effectué le transfert, rentré chez elle et découvert plus tard que le contenu de l’enveloppe ne contenait en réalité que des bouts de papiers soigneusement découpés en forme de billets d’argent par ses arnaqueurs. Rendue compte de la supercherie, la sexagénaire a saisi la police qui a ouvert une enquête pour retrouver son arnaqueur.

L’affaire est actuellement entre les mains des agents du commissariat de police de Mile 4. Mais de toute évidence ; l’arnaque a bien fonctionné. Mais l’on se demande si c’est juste le fruit de l’imagination de l’arnaqueur ou a-t-il utilisé des ingrédients surnaturels pour emballer sa victime. Où carrément c’est la naïveté de la victime qui a fait qu’elle a mordu à l’appât de gain facile. Il revient alors à la Police de trouver une réponse à ces interrogations.

Rejoignez notre newsletter!