Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 12 22Article 633901

Actualités of Wednesday, 22 December 2021

Source: www.camerounweb.com

Bamenda: des soldats ouvrent le feu et tuent 2 enfants lors d'une patrouille

L'un des enfants tués L'un des enfants tués

• Trois personnes ont reçu des balles perdues

• Deux enfants parmi ces trois victimes sont morts

• La troisième victime est actuellement en soins intensifs


Les faits se sont déroulés hier mardi à Bamenda, lors d'une patrouille de l'armée. Les soldats qui ont ouvert le feu, selon les témoignages des riverains, auraient été pris pour cible par des ambazoniens.

Des témoins racontent également que face à la peur, les soldats ont commencé à tirer dans le vide, histoire de faire fuir les ambazoniens et avoir la vie sauve.

Mais malheureusement, plusieurs balles ont touché des personnes qui étaient sur le site des échanges de tirs.

"L'un des enfants âgé de 4 ans a été atteint par balle à Ngongham lors d'une patrouille...Le 2e enfant âgé de 16 ans qui se trouvait vers l'église catholique a reçu une balle en pleine tête. Une 3e victime se trouve actuellement aux urgences", écrit une source.

Chaque mois, un enfant meurt sous les balles dans le Noso.

Les décès de jeunes âgés de 0 à 18 ans sont devenus très fréquents. Le mercredi 24 novembre 2021, la crise sociopolitique dans les régions du Nord-Ouest et Sud-Ouest avait encore plongé le pays dans la tristesse. Une attaque armée survenue dans un établissement scolaire de la ville d’Ekondo Titi dans la région du Sud-Ouest.

Au cours de cette attaque armée perpétrée par des hommes non identifiés, trois élèves et une enseignante sont décédés. Emmanuel Orume 12 ans, Jocelyne Iken 16 ans et Emmanuel Koum 17 ans, sont les trois élèves morts au cours de l’attaque qui a coûté aussi la vie à une enseignante, Song Célestine Fien. Un autre élève touché pendant l’attaque a succombé à ses blessures quelques heures après.

Le 12 novembre 2021 à Bamenda, Tataw Brenda, écolière âgée de sept ans a été atteinte par une balle alors qu’elle rentrait des classes. La jeune fille est morte alors qu’elle rentrait des classes. Elle a été atteinte par un coup de feu tiré par un policier qui visait un conducteur de taxi. D’après les responsables de la police celui-ci a refusé de se soumettre au contrôle. Un autre drame similaire est survenu un mois plus tôt dans la ville de Buéa.

Le 14 Octobre 2021, Caroline Ndialle, écolière de six ans a été tuée accidentellement après avoir été touchée par une balle d’un gendarme dans la ville de Buéa. La victime était en route pour l’école lorsque le véhicule dans lequel elle se trouvait a été transpercé par les balles. Le gendarme auteur du coup de feu a été pris à partie et lynché par une foule en furie.

Le 24 octobre 2020 à Kumba dans le Sud-Ouest, sept élèves de la Mothers Francisca school ont été tués par un groupe d’hommes armés.

Le 20 mai à Muyuka 2020 dans la région du Sud-Ouest, un bébé de quatre mois, la petite Martha, avait été tuée par balle au domicile de ses parents par des hommes armés.

Rejoignez notre newsletter!