Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 11 26Article 630232

Actualités Criminelles of Friday, 26 November 2021

Source: www.camerounweb.com

Bafoussam : contre une voiture de 1992, ils assassinent leur oncle (vidéo)

Contre une voiture de 1992, ils assassinent leur oncle (vidéo) Contre une voiture de 1992, ils assassinent leur oncle (vidéo)

• Le drame s’est produit à Bafoussam ce 17 novembre 2021

• Deux jeunes ont froidement assassiné leur oncle

• Une promesse de voiture est au cœur du Drame

A Bafoussam, les parents ne comprennent toujours pas le geste les fils Tenekeu Ulrich et Takoudjo Rodrigue. Les deux jeunes hommes respectivement âgés de 22 et 29 ans ont sauvagement assassiné leur oncle le 17 novembre 2021. Selon les témoignages, Tela Maurice, la victime venait de procéder à la vente d’un terrain à 2,3 millions F CFA. Il faisait les démarches administratives liées à cette opération avec ses neveux qui ont décidé de lui ôter la vie. Ulrich le plus jeune reconnait avoir poignardé son oncle. Dans son récit écœurant, il explique avoir agit sur instruction d’un voisin dénommé Dagobert qui lui a promis une voiture des années 1992 s’il tuait son oncle.

« A 100 m de la maison, j'ai poignardé mon oncle. C'est M. Dagobert qui m'a fait tuer mon oncle. Il m'a dit que si je tuais mon oncle, il devrait me donner une voiture et quelque chose de grand », relate-t-il. Rodrigue le plus âgé de la bande avoue avoir ramassé un gros caillou et écraser la tête de son oncle.

Les deux suspects ont été arrêtés grâce à la collaboration de la population qui a alerté l’unité de gendarmerie de la localité. Le nommé Dagobert accusé d’être le cerveau de l’opération macabre est également entre les mains des forces de l’ordre. Il nie les faits qui lui sont reprochés et ne reconnait pas avoir eu de pareilles discussions avec les deux jeunes présumés assassins. Selon d’autres sources, le voisin Dagobert avait un problème de terrain avec Tela Maurice. C’est la raison pour laquelle il aurait sollicité les services des deux jeunes pour assassiner leur oncle.

A quelques semaines du démarrage de la Coupe d’Afrique des Nations au Cameroun, les autorités sécurité ont redoublé de vigilance. « La hiérarchie et le haut commandement nous ont instruits de mettre tout en œuvre pour que la ville soit sécurisée surtout que nous avons des échéances futures telles que la Coupe d'Afrique des Nations. Il faut rapidement mettre hors état de nuire tous ceux qui essayeront de gâcher cette fête », a confié Atangana Fouda Yvan, commandant de compagnie de Bafoussam 1er.

Rejoignez notre newsletter!