Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 10 01Article 621355

Actualités Régionales of Friday, 1 October 2021

Source: La Nouvelle Expression

Attaques sécessionnistes: nouvelle sortie du préfet des Bamboutos

Le préfet appelle les populations à plus de vigilance Le préfet appelle les populations à plus de vigilance

Il a présidé une réunion spéciale de sécurité suite aux rumeurs projetant des attaques dans sa circonscription administrative.

Depuis plusieurs semaines, un message audio circule sur les réseaux sociaux, annonçant dès ce 1er octobre 2021, des attaques dans certaines localités de la Région de l’Ouest. Loin de prendre ces menaces à la légère, le Préfet du Département des Bamboutos pense qu’il est impérieux pour les populations et les forces de l’ordre, de rester en éveil.

Au cours d’une réunion spéciale de sécurité qu’il a présidée mardi 28 septembre dernier, il a rappelé le rôle que chacun devra jouer pour préserver le Département d’un nouvel assaut éventuel des groupes armés. Aux populations, il a réitéré leur rôle prépondérant notamment dans le renseignement.

«Il est question que toute la population se lève comme un seul homme pour aider l’État à l’aider. L’une des missions cardinales de l’État, c’est la protection des personnes et des biens, mais les forces de l’ordre ne peuvent pas être partout à la fois. Il faut que les populations puissent collaborer, qu’elles puissent renseigner», a-t-il invité.

Plus concrètement, François Etapa a demandé à chacun de scruter minutieusement les faits et gestes de ses vis-à-vis. Faisant partie des couches dans lesquelles pourraient s’infiltrer les sans foi ni loi, les déplacés internes ont particulièrement appelés à être plus vigilantes.

De même que les promoteurs d’établissements d’hébergement (hôtels et auberges) à qui il a été rappelé les risques encourus au cas où ils n’enregistraient systématiquement pas leurs clients ou relevaient mal leur identité.

Ces mesures de prudence de l’autorité administrative font suite au fait que sa circonscription administrative soit particulièrement vulnérable.

Limitrophe aux Régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest où plusieurs localités sont paralysées par les exactions des groupes armés, le Département des Bamboutos a subi moult fois des incursions de ces hors-la-loi notamment dans les Arrondissements Babadjou et de Galim.

Victime le 30 avril 2021 d’une attaque perpétrée au poste mixte de Menfoung dans l’arrondissement de Galim, cette partie de la Région de l’Ouest a suivi nouvel assaut à Zavion dans (Arrondissement de Babadjou autour de 8 heures 30 min mercredi 14 juillet dernier.

Les populations qui sortaient à peina de leur sommeil avaient été surprises par des crépitements des armes. Il s’agissait en effet des échanges de tirs entre les éléments des forces de l’ordre et une vingtaine d’assaillants voulant en découdre avec les éléments du poste mixte de Zavion, non loin de l’école publique de ce village. Au bout de cette attaque qui avait duré une trentaine de minutes, deux éléments de la gendarmerie nationale avaient passé l’arme à gauche.

Le premier avait pour nom Pierre Garba, maréchal de logis chef jadis en service à la Brigade de gendarmerie de Babadjou. La seconde victime était le gendarme major Reynald Assong du Groupement polyvalent d’intervention de gendarmerie nationale (Gpign).

Outre le décès, de ces gendarmes, le bilan était également lourd en termes de logistiques emportées. Selon nos informations, les assaillants soupçonnés d’être des combattants séparatistes partis de la Région du Nord-Ouest voisine, avaient fondu dans la nature avec les armes de leurs victimes et bien d’autres. Une battue sur le chemin emprunté parles assaillants avait permis de retrouver des munitions ainsi que des motos.

Rejoignez notre newsletter!