Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 11 24Article 629959

Actualités of Wednesday, 24 November 2021

Source: www.camerounweb.com

Attaque meurtrier du lycée d’Ekondo Titi: les effroyables témoignages des survivants

Des populations en train de secourir les blessés Des populations en train de secourir les blessés

• Quelques minutes après l’effroyable attaque, des survivants commencent à témoigner

• Plusieurs d’entre eux accusent les groupes armés de l’Ambazonie

• L’attaque a coûté la vie à 3 élèves et 1 enseignant



L’attaque qui a couté la vie à des élèves et des enseignants au lycée bilingue d’Ekondo Titi s’est déroulé pendant un rassemblement que les responsables de l’établissement ont l’habitude d’organiser avec les apprenants.

Des informations parvenues à la rédaction de CamerounWeb indiquent que des engins explosifs ont également été utilisés dans l’attaque par des hommes armés.


Bilan

Trois élèves ont été tués lors de cette attaque. Il s'agit de :

- Emmanuel Orume 12 ans,
- Joyceline Ikem 16 ans,
- Kum Emmanuel 17 ans.

Une enseignante répondant au nom de Mme Celestina Song a aussi perdu la vie dans ce drame.
On signale d’autres blessés qui sont pris en charge dans des centres hospitaliers de la ville.


Les auteurs

Sur les réseaux sociaux, partisans pro-gouvernementaux et pro-séparatistes s’accusent mutuellement d’être l’auteur de cette nième tuerie dans une école dans le Noso.
Mais depuis quelques minutes, la rédaction de CamerounWeb a pu avoir des premiers témoignages de quelques survivants, accusant des groupes séparatistes.

"Ils sont venus le matin, ont effectué les opérations. Avant que les militaires ne puissent venir, ils avaient déjà fait des ravages et sont partis. Ils sont venus avec des fusils et ont tué, et personne ne pouvait connaître leurs intentions. Ils ont même utilisé un engin piégé sur le campus, ce qui fait que les étudiants ne savent pas si c'était des militaires ou des ambaboys", a raconté un témoin.

"Nous vivons tous ici, et nous savons quand une attaque est perpétrée et par qui parce que nous sommes victimes de cette guerre depuis cinq ans maintenant. Les combattants séparatistes sont responsables. Tout le monde ici sait qu'il n'a pas besoin d'un devin pour le confirmer", raconte l’un des témoins

"Les forces d'Ambazonie sont entrées dans Ekondo Titi et ont attaqué le GBHS et ont abattu trois étudiants et un enseignant. L'un est professeur de français. C'est ce qui s'est passé aujourd'hui à Ekondo Titi, c'est le pire", déclare un autre témoin

"Je vous dis que le mois dernier environ, le commandant d'Expendables, populairement appelé 10 Kobo, a promis d'attaquer les écoles gardées par l'armée. Ils ont tenu leurs promesses aujourd'hui. Ma nièce qui était là a confirmé qu'ils pouvaient reconnaître certains des hommes qui ne sont pas étranges parmi les ambas", renchérit un autre

Rejoignez notre newsletter!