Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 11 19Article 629134

Actualités of Friday, 19 November 2021

Source: www.camerounweb.com

Attaque d'un convoie militaire à Mbalangui: 1 soldat tué par les ambazoniens

Le jeune soldat tué Le jeune soldat tué

• Encore 1 soldat a été tué hier jeudi par les ambaboys

• Il s'agit d'une mort causée par l'attaque d'un véhicule militaire

• Plusieurs ambaboys sont également morts dans la journée d'hier jeudi



D'après les informations reçues par la rédaction de CamerounWeb, l'attaque qui a couté la vie au jeune soldat camerounais s'est déroulé à Mbalangui.

Le groupe de militaires camerounais était en mission quand il est tombé nez-à-nez avec des combattants ambazoniens. S'en est suivi des échanges de tirs nourris. Bilan non officiel de l'affrontement: 1 militaire mort, plusieurs autres blessés par balle.

D'autres sources évoquent quelques ambazonien blessés.

Rappelons que plusieurs ambaboys ont été éliminés dans la journée d'hier 18 novembre lors d'une opération de l'armée dans le Noso.

Selon no renseignements l’armée a littéralement détruit un repaire des séparatistes à Bantem, Bui, région du Nord-Ouest. Sur place, les munitions et vêtement des séparatistes, bref tout leur arsenal ont été récupérés.

L’armée a également récupéré des amulettes abandonnées sur place. Il faut dire que les séparatistes comptes beaucoup sur les forces surnaturelles et ne se déplacent jamais sans leur contre balles naturels. C’est un véritable coup dur porté aux séparatistes. Seulement, pour le moment, nous ignorons les détails notamment la faction séparatiste qui a été ciblé ni s’il y a eu des échanges de tirs ou non.

Il y a quelques jours, l’armée avait éliminé deux séparatistes à Bamenda.

La police camerounaise a déclaré que ses forces avaient tué deux séparatistes armés lors d'une fusillade dans la région anglophone du Nord-Ouest lundi. La fusillade a eu lieu lundi matin à Bamenda, chef-lieu de la région, après qu'une patrouille de soldats et de policiers a repéré des séparatistes armés traversant la ville à bord d'une moto pour imposer un ordre de rester à la maison ou d'une "ville fantôme" par les dirigeants séparatistes. Les combattants séparatistes ont été tués dans la fusillade et leurs armes saisies, selon la police. Les pertes dans les rangs des forces gouvernementales ne sont pas connues dans l'immédiat", relate l’Agence de presse Xinhua.

Rejoignez notre newsletter!