Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 11 03Article 626545

Actualités of Wednesday, 3 November 2021

Source: www.camerounweb.com

Assassinat de Mirabelle : Cabral Libii rattrapé par ses propos

Cabral Libii rattrapé par ses propos Cabral Libii rattrapé par ses propos

• Mirabelle Lingom est morte le 06 septembre 2021

• Cabral Libii a menti sur l’affaire dès le début

• Il a toujours nié avoir connaissance de l’affaire



Le 06 septembre 2021, Mirabelle Lingom (25 ans) a rendu l’âme à l’hôpital de la cité des Palmiers à Douala. La jeune fille salie par plusieurs cadres du PCRN qui lui ont faussement attribué un rôle dans une vidéo à caractère pornographique devenue virale sur les réseaux sociaux, n’aura jamais justice.

Mirabelle avant sa mystérieuse mort a été violentée puis violée quand elle avait décidé de porter plainte contre ses bourreaux ( Fritz Messey Messey, Jean Louis Batoum, Clotaire Nguedjo et Julien Bapes Bapes ) tous membres du PCRN.

Pendant tout ce temps Cabral Libii a gardé le silence sur cette rocambolesque affaire dans laquelle se retrouve impliquée son chargé de mission et plusieurs cadres de son parti. Lors d’un direct sur sa page Facebook pour apporter son soutien à la députée Nourane Foster après sa bagarre avec des fonctionnaires de la police, le président du PCRN a été interrogé sur l’affaire Mirabelle par plusieurs internautes. Il a déclaré n’avoir aucune connaissance de l’affaire et réaffirme son soutien à ses lieutenants.

« Je ne sais même pas de quoi il s'agit. Je sais que Poutine ne ment pas. C'est un gars bien qui a tout mon soutien. Je le protégerai comme je protège Nourane », a-t-il déclaré.

Le mensonge

Après quelques balbutiements, une des nombreuses plaintes introduites par la jeune Mirabelle produit ses effets. Fritz Messey Messey a été entendu par les enquêteurs. A sa sortie, il se dit blanchi par Mirabelle et décide de porter plainte contre cette dernière car, selon lui, cette affaire lui a presque valu des sanctions au sein de son parti.

«De telles accusations ont constitué une atteinte grave à mon honorabilité et m'ont presque valu des sanctions disciplinaires au sein de ma formation politique sur ma personne.», a-t-il déclaré.

Si le chargé de mission de Cabral Libii a fait objet de mesures disciplinaires, c’est que le président du parti a bien été mis au courant des faits. Et pourtant Cabral Libii avait nié avoir connaissance de l’affaire Mirabelle et ne souhaite d’ailleurs pas en parler. Aujourd’hui que le procureur a officiellement émis des mandats d’amener contre ses lieutenants, le président du PCRN va-t-il encore nier avoir eu connaissance de l’affaire ?

Rejoignez notre newsletter!