Vous-êtes ici: AccueilActualités2022 01 13Article 636175

Actualités of Thursday, 13 January 2022

Source: www.camerounweb.com

Après l’assassinat d’un avocat, le Barreau du Cameroun appelle les Avocats à plus de prudence

Stop violence Stop violence

Me Henry Kemende Gamsey a été assassiné

Le drame s’est produit à Bamenda

Ses collègues lui ont rendu hommage

Me Henry Kemende Gamsey a rendu l'âme hier 11 janvier. L'Avocat au Barreau du Cameroun succombe ainsi aux blessures contractées à la suite d'une agression. Une agression qui s'est déroulée selon les premières informations, non loin du lieudit "Mile 2 Nkewn", dans la région du Nord-Ouest en crise.
Dans une lettre, le Bâtonnier invite ses confrères à faire preuve de retenue et à "la plus extrême prudence, en particulier ceux des confrères résidant dans les régions en proie aux violences de diverses sources". Dans ce sillage, Me Claire Atangana Bikouna regrette en outre, la disparition de son collègue, Me Ivoh Aloh Njuh. Ce dernier est passé de vie à trépas à Buea, région du Sud-Ouest, un jour après la disparition de confrère Me Henry Kemende Gamsey.

En plus du fait que l’avocat et senateur du Social Démocratic Front Me Henry Kemende Gamsey a été tué, Son épouse, a-t-on appris, a été kidnappé et son véhicule emporté vers une destination inconnue. Les auteurs et les mobiles du meurtre du sénateur et de l’enlèvement de son épouse restent inconnus pour l’instant. Mais les assassinats et kidnapping sont devenus récurrents dans les régions du Nord-Ouest et Sud-Ouest en proie à une guerre sécessionniste depuis cinq ans.

Élu au terme des sénatoriales de 2018, le sénateur Henry Kemende Gamsey était qualifié d’un des rares élus qui défendaient la cause anglophone. Son assassinat intervient en pleine Coupe d’Afrique des nations (CAN) de football qu’organise le Cameroun du 09 janvier au 6 février 2022. Une compétition dont les sécessionnistes ont promis de perturber dans la région du Sud-Ouest qui accueille des matchs. Hier plusieurs équipes en compétition ont été obligées de stopper leur entrainement après que les coups de feu ont été entendus.

Rejoignez notre newsletter!