Vous-êtes ici: AccueilInfos2017 10 01Article 422265

General News of Sunday, 1 October 2017

Source: cameroonweb.com

Ambazonie: l’émouvant dernier appel de Me Akéré Muna à ses 'frères'[vidéo]

Alors que tout le Cameroun maintient son souffle en attendant l’issue de la journée du 1er octobre 2017, plusieurs leaders issus des zones anglophones continuent de lancer un appel à l’endroit des sécessionnistes.

Dans une vidéo publiée hier samedi, Me Akere Muna – l’un des contestataires anglophones — a rappelé aux forces de sécurité que « leur place est à côté du peuple et non contre le peuple ». Il a par ailleurs convié les sécessionnistes à opter pour la voie du dialogue et de la paix.

Voici en substance son message :

« Le futur de notre pays dépendra de ce qui se passera ce dimanche 1er octobre 2017. Pendant les dernières semaines, j’ai discuté avec les Camerounais de divers horizons aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays. Et j’ai été surpris par l’amour et l’attachement des uns et des autres à la terre de nos aïeux, surtout notre jeunesse. Ils sont tous inquiets au sujet du pays dans lequel ils se réveilleront le lundi 02 octobre 2017.

Ce qui me préoccupe aujourd’hui c’est la paix et l’amour pour la vie. Une vie perdue est une vie de trop. Les courageuses actions de plusieurs de Camerounais du pays et de la diaspora ont permis au gouvernement de se rendre compte que notre nation a besoin d’attentions particulières et d’urgentes guérisons. Ne prêtons pas attention à ceux qui vivent encore dans le déni.

En tant que citoyen vraiment concerné, j’ai eu des rencontres avec sept sages dirigeants africains ainsi que certaines organisations internationales comme l’Union africaine, l’Union européenne et l’ONU. Ils pourront surement nous aider à venir à bout du problème auquel nous sommes confrontés. J’ai fait ceci en pleine reconnaissance de la souveraineté de notre pays. L’intérêt de ma démarche est de promouvoir et maintenir la paix. Les Nations Unies nous ont écoutés de par le passé, à nous de les écouter à présent !

Mes derniers mots aujourd’hui seront sous forme de prière pour tous les Camerounais. Demain [le 1er octobre, ndlr], il nous faut montrer notre détermination en faveur de la paix et de la non-violence.
Rappelons aux forces de sécurité que leur place est aux côtés des citoyens et non contre eux. Montrons-leur que le véritable ordre règne lorsque les citoyens deviennent leurs partenaires.

Ce soir, alors qu’on attend tous la journée de demain, je vous convie à dire une prière contre la haine et la violence ainsi que pour la paix et le dialogue. Je vous remercie »

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter