Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 11 10Article 627721

Diasporian News of Wednesday, 10 November 2021

Source: www.camerounweb.com

Allemagne : un refugié camerounais en situation de handicap sous le coup d’une expulsion

Le refugié camerounais en souffrance en Allemagne Le refugié camerounais en souffrance en Allemagne


• Il s’agit d’un jeune nommé Aldo

• En fauteuil roulant, il a été maltraité par les gardes côtes en Europe

• Aujourd’hui, il demande un asile en Allemagne mais risque d’être débouté


Actuellement, la situation migratoire entre l’Allemagne, la Biélorussie et la Pologne est explosive. L’Allemagne se dit débordé. Cette situation a d’ailleurs amené le pays de Merkel, à appeler ce mardi l’Union européenne à « prendre des mesures » pour contribuer à endiguer l’afflux à la frontière polonaise de migrants en provenance de Biélorussie. « La Pologne ou l’Allemagne ne peuvent faire face à ceci toutes seules », a déclaré le ministre de l’Intérieur Horst Seehofer au journal Bild, exhortant l’UE à « faire front commun ». « Nous devons aider le gouvernement polonais à sécuriser sa frontière extérieure. Cela devrait être l’affaire de la Commission européenne. Je l’appelle maintenant à prendre des mesures », a-t-il encore dit.

Actuellement, beaucoup de migrants risquent l’expulsion de l’Allemagne où ils ont réussi à rejoindre. Dans le lot, un Camerounais dont la situation est toute particulière. Il s’agit du jeune Aldo, un Camerounais, est arrivé en Allemagne en passant par le Belarus et la Pologne. La chaîne allemande Deutsche Welle lui a consacré un reportage assez terrifiant.




Du haut de ses 31 ans, Aldo, en situation de handicap a réussi à fuir le Cameroun pour trouver refuge en Europe. Seulement, la tâche n’est pas du tout aisée pour lui et ne bénéficie guerre de traitement particulier. Il subit les brimades des gardes frontalières tout comme ses camarades d’infortune. Aujourd’hui, « Il demande l'asile en Allemagne. Mais selon la législation européenne, il doit faire sa demande en Pologne. Mais ni Aldo ne veut retourner en Pologne, ni le pays voisin de l'Allemagne ne veut le reprendre », rapporte Deutsche Welle.

Cette situation complique davantage le cas d’Aldo. Son cas émeut tout de même les défenseurs des droits des refugiés qui plaident pour qu’un regard attentif soit accordé à son dossier. Mais s’il n’arrive pas à avoir gain de cause en Allemagne, il risque sans doute une expulsion.

Rejoignez notre newsletter!