Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 12 06Article 631825

Actualités of Monday, 6 December 2021

Source: www.camerounweb.com

Affrontement dans le Logone et Chari : Maurice Kamto hausse le ton

Maurice Kamto se pose des questions Maurice Kamto se pose des questions

• Les affrontements ont eu lieu ce dimanche

• Tout est lié à un litige foncier

• L’opposant se pose des questions

Les populations du Logone et Chari se sont affrontées ce dimanche 05 décembre 2021. Ces combats sont le résultat d'un conflit foncier entre les communautés Choa Arab et Mousgoum, dans le canton d'El Birké.

Plusieurs autres personnes ont été blessées dans les affrontements qu'a encore une fois connus cette zone de l'extrême-nord du Cameroun. Depuis, les réactions se multiplient au sein de la classe politique. L’opposant principal de Paul Biya, Maurice Kamto vient de réagir via son compte Twitter sur cette escalade de violence. Il interpelle par ailleurs les autorités du pays.

« De nouveaux affrontements entre Arabes Choas & Massa appuyés apparemment par les Mousgoums dans le Logone & Chari ce week-end. Bilan très lourd: des dizaines de morts. Tragédies répétées, inévitables? Où sont l'État & les élites de ces différentes communautés pour apaiser& réconcilier? », s’est-il demandé.
Bien avant lui, c’est le député Cabral Libii, qui a également interpellé l’Etat. Pour lui, le gouvernement doit trouver rapidement des solutions à ces affrontements communautaires.

« Encore des affrontements meurtriers dans le Logone et Chari, dans l'extrême-nord. Paix aux âmes parties et sincères condoléances aux familles si violemment éprouvées. Il urge de travailler à une véritable politique d'intégration nationale. L'unité hypocrite et chimérique de la juxtaposition sur fond de manipulation politique, nous mène allègrement à la ruine », s'est-il exprimé dans une publication sur sa page Facebook.

Pour rappel, en août dernier, un affrontement similaire avait causé la mort de quinze personnes à Logone-Birni. Il s'agissait d'affrontements intercommunautaires qui ont opposé la communauté Arabe Choa à celle de Mousgoum dans la région camerounaise de l'Extrême-Nord.

Rejoignez notre newsletter!