Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 11 22Article 629467

Actualités of Monday, 22 November 2021

Source: Le Quotidien N° 742

Affaires des 10 millions - Dr Manaouda se défend : 'je ne connais ni la dame ni le numéro de téléphone'

Dr Manaouda Malachie Dr Manaouda Malachie

Depuis quelques jours, circule dans les réseaux sociaux, une sommation de rembourser de l’argent (dix millions de FCFA) pour l’attribution d’un marché Covid-19 de vingt-sept millions de FCFA que le Ministre de la Santé publique, Dr. Manaouda Malachie, aurait reçus d’une certaine Dr NGOBO ÉLOK Olive, promotrice de la société Leasar international.

Pour plusieurs observateurs avertis, c’est une nouvelle campagne de sabotage qui est engagée à l’encontre du Ministre de la Santé Publique qui, pourtant, ne participe aucunement à un processus d’attribution des marchés publics. Dans un tweet rendu public depuis quelques heures, le membre du gouvernement dit ne pas connaitre cette dame et annonce avoir instruit une enquête par les services compétents pour la manifestation de la vérité :»... Je ne connais ni la Dame ni le numéro de téléphone qui m’est attribué. Visiblement, elle est victime d’une arnaque. J’ai saisi les instances compétentes pour enquête».

Dans cette édition spéciale consacrée aux récentes activités du Minsanté, votre journal tente de décrypter cette actualité qui visiblement, a pour objet de jeter l’opprobre sur un membre du gouvernement le plus jeune du Cameroun dont le dynamisme sur le terrain et la probité morale semblent gêner ceux qui ont voulu spolier les caisses de l’État via le MINSANTE. Flingueurs, francs-tireurs et autres lanceurs d’alerte

Tous dans la sauce !


Au Cameroun, ils sont pléthoriques, qui se délectent des informations nauséabondes sur les personnalités de la République. Seulement, dans ce mélimélo, personne ou presque ne cherche à savoir où se trouve la vérité....

Dans une tribune récente qui fait d’ailleurs le buzz sur la toile, l’actuel Ministre Directeur Adjoint du Cabinet Civil de la Présidence de la République, Oswald BABOKE, en citant une œuvre, Le flingueur et son auteur Duhamel, a cru bon de dénoncer ce qui se passe aujourd’hui au sein du sérail où, à l’approche de la nuit des longs couteaux, nombre d’entre eux ont pris l’option de la trahison, d’autres ont fait le choix de la dénonciation fallacieuse et posent des actes scélérats. Un véritable jeu de massacre entre des pseudo-collègues qui mobilisent des centaines de millions de FCFA, lesquels auraient pu construire des écoles et hôpitaux. Au lieu de cela, cet argent colossal finance l’action néfaste des lanceurs d’alerte pour détruire, briser les carrières de personnes qui se meuvent au quotidien pour la bonne marche directe ou indirecte de la République…Ce que vit le Ministre de la Santé Publique du Cameroun, Dr. Manaouda Malachie, rentre dans cette logique.

En effet, depuis l’arrivée de la pandémie du Covid-19, il ne se passe pas de trimestre sans que pour autant le détenteur du portefeuille de la Santé Publique en République du Cameroun, ne soit victime d’une cabale soit médiatique, soit de dénigrement savamment montée au sein du sérail. Au point où certains observateurs avertis de la vie politique du Cameroun se posent la question de savoir à quoi riment ces multiples manœuvres de déstabilisation dans un contexte où lui, Manaouda Malachie, n’est pas garant de son maintien ou pas au gouvernement dès lors qu’il ne s’auto nomme pas?

L’actualité autour du Ministre de la Santé publique aujourd’hui, vient une fois de plus démontrer qu’une pieuvre existe aujourd’hui dans le sérail.

Tenez ! Depuis quelques jours, circule sur la toile un document d’huissier de justice qui met en cause le Ministre de la Santé publique, Dr Manaouda Malachie dans une «transaction» avec une certaine Dr.Ngobo Elok Olive, promotrice de la société Leasar international. Lorsqu’on lit le document en question, on détecte quelques incongruités. La première met en relief un acte de corruption entre une dame qui cherche à gagner un marché et qui est prête à tout pour l’avoir. C’est ainsi que pour un marché Covid-19 de 27 millions de FCFA, elle a dû débourser selon ses dires, 10 millions de FCFA. Ce qui dénote de la mauvaise moralité de cette dame qui a cru se faire du beurre en bénéficiant de 27 millions de FCFA contre dix millions de FCFA.

Conséquence, l’objet indiqué dans sa pro forma n’allait jamais être exécuté une fois le marché dudit objet attribué. Autre chose, un ministre de la République qui, de surcroît, a géré l’administration d’au-moins trois départements ministériels en qualité de Secrétaire Général, notamment au Ministère de l’eau et de l’énergie et au Ministère du Commerce, ne peut guère étaler une ignorance aussi crasse sur la gestion des dossiers d’une administration aussi délicate que celle de la Santé Publique.

Au Minsanté, le Ministre comme dans plusieurs autres départements ministériels, ne participe aucunement au processus d’attribution des marchés publics. Par conséquent, il ne saurait, même pour des garanties à présenter à son ou sa partenaire d’affaires, demander le versement via Orange Money d’un montant de dix millions de FCFA alors qu’il ne contrôle pas l’attribution des marchés. Dix millions dans un couloir aussi traçable que le transfert d’argent via les opérateurs de téléphonie mobile locaux semble invraisemblable. Certainement, un détracteur du Ministre est-il tombé sur une femme visiblement victime d’une arnaque et a cru bon de se saisir de cette affaire, convaincu de ce qu’il avait le bon dossier pouvant ébranler et faire tomber le Dr. Manaouda Malachie.

Au Minsanté, ils sont peu nombreux qui croient en ces faits d’accusation car, de l’avis de plusieurs collaborateurs du Minsanté, ce dernier se détache des questions d’argent et promeut plutôt l’assiduité au travail et la transparence dans la gestion. Il est l’exemple de cette jeunesse sur laquelle le Chef de l’État peut compter sur la gestion au quotidien de ce pays qu’importe le département ministériel ou le secteur d’activité confié. Dans un tweet publié cette semaine, le Ministre de la Santé Publique, Dr Manaouda Malachie dit ne pas connaître cette dame ainsi que les numéros de téléphone ayant servi, selon la déclaration de dame Ngobo à la « transaction mafieuse». Pour la manifestation de la vérité sur la question, il a saisi les autorités compétentes. Qui vivra verra.Just wait and see.

Rejoignez notre newsletter!