Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 10 21Article 624244

Actualités of Thursday, 21 October 2021

Source: www.camerounweb.com

Affaire Vladimir Abama : les policiers de Mimboman dans les tourments

Les policiers de Mimboman dans les tourments Les policiers de Mimboman dans les tourments

• Vladimir Abama est toujours en détention

• Ils policiers ont encore modifié les charges retenues contre lui

• Mbarga Nguele demande des comptes aux policiers

Vladimir Abama n’est pas au bout de ses peines. Arrêté à son domicile dimanche 17 octobre 2021, le militant du MRC n’est toujours pas fixé sur son sort. Aux dernières nouvelles, il est accusé de « rébellion et défaut de carte d’identité ». Ces charges sont surprenantes car Vladmir était chez lui à la maison quand les éléments de la police ont débarqué pour l’amener sans mandat. Les auteurs de son arrestation se retrouvent en difficulté depuis quelques jours. Le Délégué national de la DGSN selon les informations, a sommé ces derniers de s’expliquer.


« Ces policiers ont dès lundi reçu des demandes d’explications de la part du délégué général à la sûreté nationale, Mbarga Nguele qui a très vite cherché à savoir ce qui s’est passé dès le déclenchement de l’affaire. Le commissaire de Mimboman a expliqué que Vladimir Abama avait tenté de s’opposer à une rafle qu’il avait ordonné. C’est pourquoi ils ont cassé sa porte sans mandat. Au DGSN, ils ont ajouté que dans la maison ils ont trouvé des objets sans factures », rapporte Boris Bertolt.

Mardi, Vladmir a été présenté au parquet. Après avoir examiné l’affaire, la juge se rend compte qu’il est reproché à militant du MRC de n’avoir pas les factures de ses ustensiles de cuisine.

« On lui dit qu’on a envoyé Vladimir Abama devant elle parce qu’il n’a pas présenté les factures de ses cuillères, de ses marmites et les fourchettes », rapporte Boris Bertolt. La magistrate estime que le dossier est vide mais renvoie toutefois l’accusé au commissariat de Mimboman.
Selon les informations, Vladimir Abama a été soumis mercredi à un interrogatoire forcé en l’absence de ses avocats.


La colère du MRC

Le Mouvement Pour la Renaissance du Cameroun (MRC ) confirme l’arrestation de son militant Abama Vladmir ce dimanche 17 octobre 2021 à son domicile à Douala. Dans un communiqué, le secrétaire à la communication du parti revient sur les circonstances de l’arrestation d’Abama. Les forces de sécurité ont agit sans aucun mandat selon le MRC.

« Ce matin dimanche 17 octobre 2021, Mr Abama Vladmir cadre du MRC dans l'arrondissement de Yaoundé a été interpellé par les éléments du commissariat central N°4 à son domicile alors qu'il devait y tenir cet après-midi une réunion avec ses camarades. Sans présenter le moindre mandat, ni donner la moindre explication sur les raisons de cette interpellation ; les policiers ont cassé sa porte pour l'arrêter », indique le communiqué.

La note précise que le cadre du MRC a été arrêté pour « refus d’obtempérer ». Pour le parti du Maurice Kamto il s’agit d’une arrestation arbitraire. Le MRC réclame la libération immédiate et sans condition de son militant.

« Le motif évoqué une fois au commissariat est "refus d'obtempérer". Le MRC prend à témoins l'opinion publique nationale et internationale sur la répression quasi permanente que subissent ses militants de la part du régime de Yaoundé et exige la libération immédiate de Mr Abama Vladmir. Le MRC tient à rappeler au régime de Yaoundé qu'il ne cèdera ni à la provocation ni à l'intimidation et reste déterminé à mener jusqu'au bout son combat pour la restauration de l'état de droit dans notre pays le Cameroun », indique la note.

Rejoignez notre newsletter!