Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 11 15Article 628357

Actualités of Monday, 15 November 2021

Source: www.camerounweb.com

Affaire Mirabelle: Cabral Libii prend de contre-pied la version de Noah Anne Féconde

Cabral Libii et ses militants Cabral Libii et ses militants

• Ce weekend sur le plateau de STV, Cabral Libii a commenté l'affaire Mirabelle

• Une affaire dans laquelle plusieurs cadres de son parti sont impliqués

• Le président du PCRN défend ses militants


Dans la vidéo dont l'extrait est ici diffusé par rédaction de CamerounWeb, Cabral Libii fait un résumé de l'affaire pour laquelle plusieurs de ses militants ont été placés en garde à vue.

Dans ses explications, le président du PCRN reconnaît que les membres du parti qu'il dirige ont vraiment diffamé feue Mirabelle, mais dénonce des "manipulations" de certains de ses adversaires politiques qu'il qualifie "d'affabulations".





Les 4 cadres du PCRN ne sont pas libres de toute poursuite comme semblent le dire certains camerounais sur les réseaux sociaux. Ils ont été libérés certes, mais les charges pour lesquels ils ont été interpellés pèsent toujours contre eux.

Clotaire Nguedjo et Jean Louis Batoum ne sont pas aux bouts de leur peine mais peuvent s’offrir quelques instants de répit. Ils en profitent d’ailleurs comme le montrent les images qu’ils ont mises en circulation quelques instants après leur libération.

Les sourires de ces jeunes cadres du PCRN cachent mal une longue et mouvementée procédure judiciaire qui vient de démarrer.

En effet, il se présenteront dans les prochains jours au tribunal pour la suite de l’action en justice.

Mirabelle avant sa mystérieuse mort a été violentée puis violée quand elle avait décidé de porter plainte contre ses bourreaux (Fritz Messey Messey, Jean Louis Batoum, Clotaire Nguedjo et Julien Bapes Bapes) tous membres du PCRN.

Pendant tout ce temps Cabral Libii a gardé le silence sur cette rocambolesque affaire dans laquelle se retrouve impliquée son chargé de mission et plusieurs cadres de son parti.

Lors d’un direct sur sa page Facebook pour apporter son soutien à la députée Nourane Foster après sa bagarre avec des fonctionnaires de la police, le président du PCRN a été interrogé sur l’affaire Mirabelle par plusieurs internautes. Il a déclaré n’avoir aucune connaissance de l’affaire et réaffirme son soutien à ses lieutenants.

"Je ne sais même pas de quoi il s'agit. Je sais que Poutine ne ment pas. C'est un gars bien qui a tout mon soutien. Je le protégerai comme je protège Nourane", a-t-il déclaré.

Rejoignez notre newsletter!