Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 11 09Article 627529

Actualités of Tuesday, 9 November 2021

Source: www.camerounweb.com

Affaire Enganamouit : Motaze et les 30 millions qui divisent les lesbiennes

Motaze et les 30 millions qui divisent les lesbiennes Motaze et les 30 millions qui divisent les lesbiennes

Après avoir savouré les vidéos intimes de l’ancienne internationale Gaëlle Enganamouit et son ex Kalifa, des Camerounais s’interrogent sur les véritables raisons d’une telle animosité entre deux personnes qui se sont aimées aussi passionnément. En effet la relation amoureuse entre Gaelle et Kalifa remonte au début de l’année en cours. La belle Kalifa a été arrachée par Gaelle à une amie qu’elles avaient en commun.

Tout allait bien dans le couple jusqu’au jour où Gaelle entreprend de récupérer la somme de 30 millions offertes par le ministre Louis-Paul Motaze à son association. Kalifa qui se plaint de l’appétit sexuel débordant de sa chérie profite de l’occasion pour lui demander 2 millions de francs CFA pour son déménagement. Gaelle refuse et préfère s’acheter une voiture et investir le reste de l’argent dans son établissement scolaire, oubliant carrément le projet associatif auquel la somme était destinée. C’est ainsi que Kalifa décide de prendre ses distances. CamerounWeb vous propose un extrait de l’enquête réalisée par un groupe de journaliste camerounais sur le sujet.

Le 4 août 2021 par exemple, le couple s'est rendu dans une agence Afriland à Yaoundé pour faire une opération bancaire. D'après ce que nous a confié Kalifa, le ministère des Finances avait attribué une somme de 30 millions à la fondation de Gaëlle Enganamouit, dénommée Fondation l'enfants des Rails (FER) qui a pour but de venir en aide aux jeunes et jeunes filles défavorisés. Le 4 août donc, elles se sont rendus à la banque pour faire un retrait de 28 millions, et ce même jour, elles se sont rendues dans un parking au Rond point Longkak à côté de la station Total pour que Gaëlle s'achète un véhicule à hauteur de 5.5 millions de Fcfa. Kalifa nous raconte également que ce jour-là, elle a demandé à Gaëlle de lui donner la somme de 2 millions de francs CFA pour son déménagement et elle lui fait savoir qu'elle devait utiliser le reste d'argent dans son école située à Soa, à 100 km de Mbassan. L'école en question c'est le collège Bilingue GADEEN.

En mi-août, Kalifa décide de mettre un terme à la relation. Lorsque nous lui avons posé la question de savoir pourquoi elle a subitement décidé de rompre avec la relation, elle nous fera savoir que Gaëlle Enganamouit lui proposait des choses bizarres. << Elle m’a proposé des trucs bizarres avec des gens pas net et j’ai refusé. Elle me fessait la pénétrer anal tout les temps avec un gode. Après elle a commencé à me demander de faire pareil. J’ai refusé>>, nous confie Kalifa qui poursuit en nous indiquant que le 9 septembre dernier, Gaëlle Enganamouit l'a fait arrêtée par la police à Yaoundé en l'accusant de lui avoir volé la somme de 10 millions. << j'ai passé une nuit à la PJ. C'est au tribunal qu'on m'a libéré parcequ'il n'avait pas de plainte>>, a-t-elle ajouté, non sans citer les noms des personnalités qu'elle lui proposait de faire des trucs bizarres.


Toujours selon Kalifa, le 6 octobre passé, elle reçoit ses vidéos d'ébats sexuels d'un numéro nigérian où elle apparaît. Le numéro en question est le suivant: +234 9122584054. Ce numéro va également essayer de l'appeler en audio et vidéo via WhatsApp. Deux jours après ses vidéos d'ébats sexuels apparaissent sur les réseaux sociaux. Elle nous raconte que c'est Gaëlle Enganamouit qui avait fait ces vidéos et qu'elle n'a aucun doute que c'est elle qui les a mises dehors.

LA VERSION DE GAËLLE ENGANAMOUIT

Par principe de recoupement, de vérification et de d'équilibre de l'information, nous prenons attache avec Gaëlle Enganamouit via WhatsApp le dimanche 31 octobre 2021 à 11h05. Nous lui ferons part de l'alerte à nous parvenue faisant état de sa probable relation amoureuse avec une jeune fille. Nous lui précisons au passage que de notre enquête, il ressort pas mal d'informations la présentant effectivement comme l'amante de la jeune fille et que nous souhaitons qu'on en parle selon sa disponibilité.

L'ancienne lionne indomptable nous fait savoir qu'elle n'est pas dans la ville et qu'elle sera à Yaoundé dans 2h de temps. 2h temps passé aucun signe. À 17h50 elle nous laisse un "bonsoir" laconique. Quelques temps après une connaissance que nous avons en commun nous fait savoir qu'elle souhaite qu'on se voit tous ensemble pour en parler. Nous acceptons sa proposition. Le rendez-vous est pris quelque part en ville. Nous nous y rendons mais Gaëlle ne se présente pas. Cette connaissance arrive et nous informe qu'elle n'a pas pu venir parce qu'elle est fatiguée.

Nous lui faisons néanmoins part de ce qui en est, il nous rétorque qu'il va lui rendre compte et nous revenir plus tard. Mais il nous rapporte que selon ce que lui a dit Gaëlle, elle n'a jamais publié les vidéos d'ébats sexuels de Kalifa, qu'elle lui a spolié la somme de 10 millions et que l'affaire est pendante devant la justice. Nous lui signifions néanmoins le besoin de discuter avec elle personnellement, car nous avons des questions précises qu'il lui revient à elle de répondre.

Il faut préciser que la loi camerounaise réprime les pratiques homosexuelles en son article 347 qui dispose en son alinéa 1 que : " Est punie d'un emprisonnement de six (06) mois à cinq (05) ans et d'une amende de vingt mille (20 000) à deux cent mille (200 000) francs, toute personne qui a des rapports sexuels avec une personne de son sexe. "

On se souvient, récemment Shakiro a écopé de 5 ans d'emprisonnement pour tentative de pratique d'homosexualité.
Acte 2 à suivre...

Rejoignez notre newsletter!