Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 10 09Article 622564

Actualités of Saturday, 9 October 2021

Source: www.camerounweb.com

Affaire Dr Fridolin Nke : le monde universitaire appelle à une grève sèche

Le monde universitaire en colère Le monde universitaire en colère


• La grève devrait avoir lieu ce 14 octobre

• Le Synes est à l’origine de ce mot d’ordre

• Dr Fridolin Nke avait été séquestré le 20 septembre dernier dans les bureaux du colonel Emile Bamkoui


Le monde universitaire va observer une grève sèche le 14 octobre prochain. Ceci pour protester contre les traitements inhumains et dégradants dont a été victime un des leurs, en l’occurrence le Dr Fridolin Nke. C’est ce qui ressort d’une correspondance du Syndicat des enseignants du supérieur (Synes) en date du 8 octobre.

Dans une vidéo datée du 20 septembre et diffusée sur les réseaux sociaux, le Dr Fridolin Nke a été aperçu dans le bureau du colonel Emile Bamkoui. L’enseignant de l’université de Yaoundé a indiqué avoir été forcé à faire ce direct après avoir subi trois gifles de la part du commandant de la Sécurité militaire (SEMIL) et d’un de ses collaborateurs.
Après avoir fait l’état des lieux, le syndicat a justifié les motifs de ce mouvement d’humeur.
« Considérant que le Dr Fridolin NKE est par ailleurs philosophe; qu’en cette qualité, sa responsabilité est de servir de lumière pour éclairer la société toute entière, sans que ses prises de position axées sur une analyse objective des situations et un argumentaire scientifiquement élaboré ne puissent lui valoir les représailles de qui ce soit ;
- Considérant qu’indépendamment de tout ce qui pourrait être reproché au Dr Fridolin NKE, les traitements à lui infligés sont une grave atteinte à la liberté académique dont il jouit en tant qu'enseignant du Supérieur; qu'il s'agit de manœuvres tendant au musellement pur et simple de la libre pensée scientifique et l'alignement contraint des enseignants du Supérieur
- Considérant que les actes de torture et les atteintes à la liberté académique sont intolérables et doivent impérativement cesser.
Vu la gravité de la situation sanitaire du Dr Fridolin Nke et les menaces qui pèsent sur le corps des enseignants du supérieur au Cameroun », peut-on lire dans la note signée du Prof MTOPI FOTSO Blaise, SG du SYNES.

C’est pour ses motifs entre autres, que le SYNES appelle à une grève. « Une grève générale d’un (01) jour sera observée par nous les enseignants du Supérieur des institutions universitaires publiques du Cameroun, pour protester contre les atteintes graves aux libertés académiques des enseignants du supérieur du Supérieur en général et les actes de torture infligés au Dr Fridolin NKE en particulier ; Cette grève sera observée pendant la journée du jeudi 14 octobre 2012. Elle implique la cessation de toute activité d’enseignement, de recherche, d’encadrement des étudiants, d’évaluation et de soutenance des mémoires et thèse », précise la note.

Rejoignez notre newsletter!