Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 12 28Article 634375

Politique of Tuesday, 28 December 2021

Source: La Voix Des Décideurs

Administration Électorale : Elecam annonce la création d’une école

Voilà la première perspective de l’agenda d’Elecam 2022 Voilà la première perspective de l’agenda d’Elecam 2022

L’annonce a été faite au cours de la quatrième session du Conseil électorale au titre de l’année 2021, tenue à Yaoundé le mardi 21 décembre 2021.

C’est à huis clos que le Conseil Électoral débutera sa séance, avant le Propos Liminaire du président du Conseil Électoral, qui déclarait solennellement ouvert les travaux. Dans son propos liminaire, le Dr Enow Abrams Egbe a remercié tous les membres du Conseil Électoral et la Direction générale des Élection des ainsi que tous ses collaborateurs assignés à cette lourde tache.

Des huit points à l’ordre du jour, l’étalage et l’implémentation de la feuille de route 2022, en fonction de l’enveloppe budgétaire à lui assignée passait primordialement. Pour ainsi montrer la sensibilité de ce point, le Président du conseil Électoral s’est exprimé en ces termes : « C’est un exercice auquel nous sommes soumis mais, qui exige au-delà de tout un sens aigu de comptabilité et une reconsidération de nos priorités » (traduit de l’Anglais vers le Français). Saluant la franche collaboration entre la Direction Générale des Elections d’Elections Cameroon, faisant allégeance aussi au travail jusqu’ici accompli il a émis l’idée de faire un arrêt sur la fin de l’exercice en cours, afin d’examiner et d’adopter la feuille de route.

La création d’un Centre de Recherche et de Formation en Administration Électorale

Dans le cadre du cycle électoral 2023-2025, Elections Cameroon a consolidé ses partenariats en 2021. Cette coopération a pour objectif de « concrétiser, avant la fin du premier trimestre 2022, au moins quatre (04) conventions bilatérales et/ou multilatérales dont l’un des produits phares sera la création d’un Centre de Recherche et de Formation en Administration Électorale », a annoncé Dr ENOW Abrams EGBE. Cette nouvelle institution d’ELECAM bénéficiera aussi bien aux administrateurs électoraux déjà opérationnels, qu’aux jeunes.diplômés désirant enrichir leurs connaissances pratiques avec les possibilités de faire carrière dans le domaine.

Pour se faire, « un groupe de réflexion est à pied d’œuvre en ce moment, et le rapport des travaux vous sera communiqué incessamment, dans le cadre d’une session extraordinaire du Conseil Électoral », ajoute le Président du Conseil Électoral.

Déjà 07 millions d’inscrits sur le fichier électoral

Rappelant les statistiques actuelles au niveau du fichier national des électeurs, le Dr Enow Abrams Egbe a rappelé que le fichier national des électeurs compte environ 7.000.000 (sept millions) d’électeurs où les femmes occupent une proportion de 3.268.152 (trois millions deux cents soixante-huit mille cent cinquante-deux) et de 33.919 (trente-trois mille neuf cent dix-neuf) pour handicapés. Se rassurant du fait que ces chiffres restent bas, le Dr Enow Abrams Egbe a déclaré que des efforts restent à faire pour les rehausser. Il faut dire ici que ces chiffres avaient été obtenus malgré l’avènement de la Pandémie du COVID19 qui n’avait pas permis aux agents Elecam de se mobiliser sur le terrain.

L’élargissement de cette assiette électorale apparait donc comme l’une des missions par excellence sur lesquelles Dr Erik Essousse devra se pencher. Comme difficultés, Enow Abrams Egbe a déclaré qu’il « souhaitait négocier et obtenir si possible, en marge du contrat de maintenance en cours, le renouvellement du parc biométrique dont les équipements et les systèmes intégrés, sont pour la plupart, en fin de cycle de vie». En clair, l’appareillage biométrique de l’organe en charge des élections est vieillissant d’où la nécessité de son renouvellement immédiat. Voilà la première perspective de l’agenda d’Elecam 2022.

Rejoignez notre newsletter!