Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 10 14Article 623278

Actualités of Thursday, 14 October 2021

Source: www.camerounweb.com

ALERTE : émeutes et scène de guerre à Buea (vidéo)

Emeutes et scène de guerre à Buea Emeutes et scène de guerre à Buea

L’assassinat de la fillette Minex Kimora (3 ans) par un militaire camerounais alors qu’elle se rendait à l’école, a occasionné des émeutes dans à Buea. Les jeunes de la ville après avoir bastonné à mort le gendarme qui a commis le forfait, se sont rendus au bureau du gouverneur avec la dépouille de la fillette défigurée. Après les tirs de sommations censés disperser la foule, une scène de guerre se déroule actuellement à Buea. Un camion de l’armée avec des à bord des militaires armés vient d’être convoyée dans la ville. Comme le montrent les images, les militaires sont en train de tirer actuellement sur des cibles que CamerounWeb n’est pas en mesure d’identifier. La ville est actuellement survolée un hélicoptère de l’armée camerounaise.

Retour sur les faits

Le véhicule qui transportait la victime et sa mère fut interceptée par un élément des forces de l’ordre pour un contrôle de routine qui a dégénéré. Alors que les échanges deviennent houleux, le gendarme sort son arme de service et abat froidement la fille de la dame. Comme le montrent les images que la rédaction de CamerounWeb a pu consulter, la tête de la victime a été complètement transformée « en bouillie ».

La population qui a assisté à la scène a vengé la petite fille. Roué de coup pendant de longues minutes, le gendarme rend finalement l’âme. Le décès de ce dernier n’a pas calmé les jeunes de Buea qui ont pris d’assaut les locaux du gouverneur de la région du Sud-Ouest. Selon les informations, les manifestants tentent d'entrer dans les bureaux du gouverneur du sud-ouest avec le cadavre de l'enfant tuée par un gendarme.

« Les manifestants ont atteint le bureau du gouverneur à Buea avec le cadavre d'une fillette de trois ans tués par un élément de la gendarmerie à Molyko ce jeudi. Ils scandent "500" pour envoyer un message au gouverneur Okalia Bilai : la petite fille qui se rendait à l'école, a été abattue parce que sa mère n'a pas soudoyé le gendarme avec les 500 FCFA habituels », rapporte une autre source.



Rejoignez notre newsletter!