Vous-êtes ici: AccueilActualités2022 01 01Article 634738

Actualités of Saturday, 1 January 2022

Source: www.camerounweb.com

A quoi sert un premier ministre aussi transparent ? – Maurice Kamto

A quoi sert un premier ministre aussi transparent ? A quoi sert un premier ministre aussi transparent ?

Maurice Kamto s’est adressé aux Camerounais le 31 décembre

• Le président du MRC tire sur Ngoh Ngoh

• Il rappelle les humiliations subies par Joseph Dion Ngute


Sans surprise, Maurice Kamto a été sans pitié avec le régime de Paul Biya lors de son discours de fin d’année. Le président du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC), entouré des emblèmes de la République, s’est adressé aux Cameroun avec un air grave. Même s’il ne s’est plus présenté dans cette vidéo comme le « président élu » du Cameroun, Kamto garde l’allure d’un homme d’Etat et analyse méticuleusement les égarements du régime en place.

Le président du MRC estime que le Cameroun est gouverné par procuration depuis le 05 février 2019, date à laquelle, le président de la République Paul Biya a accordé la délégation permanente de signature à Ferdinand Ngoh Ngoh. Paul Biya est de plus en plus absent là où les Camerounais l’attendaient.
« Le chef des armées n'est pas aux Côtés de ses propres troupes, n'a jamais rendu visite aux soldats blessés, ne préside pas aux cérémonies d'hommages rendus aux militaires morts au front », déplaire Maurice Kamto.

Joseph Dion Ngute humilié

Maurice Kamto a également évoqué la guerre de leadership en cours dans le sérail. Il s’interroge sur le rôle du premier ministre Joseph Dion Ngute, obligé de suivre les ordres du secrétaire général de la présidence et de certains puissants ministres de son propre gouvernement.

« Le chef de l'exécutif devenu invisible se borne à donner "de très hautes instructions" transmises par le secrétaire général de la présidence de la République directement à des ministres supposés être placés sous l'autorité du premier ministre, chef du gouvernement. Les Camerounais se demandent: "A quoi sert un premier ministre aussi transparent qui peut être désavoué à tout moment et impunément par le secrétaire général de la présidence de la République, voire par des ministre?" Les Camerounais mesurent plus que jamais la portée du décret du 05 février 2019 accordant délégation permanente de signature à l'actuel secrétaire général de la présidence de la République. Depuis lors le Cameroun se gère tant bien que mal par procuration" », regrette Maurice Kamto.

C’est un secret de polichinelle. Le premier ministre Joseph Dion Ngute et le secrétaire général de la présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh entretiennent des relations exécrables. L’humiliante audition du chef du gouvernement par les enquêteurs de la police judiciaires dans l’affaire de scandale financier dénommé Covidgate, serait l’œuvre de ses détracteurs. Jeune Afrique révèle que la tension entre les deux personnalités est alimentée délibérément par Paul Biya.

« Sitôt installé, le voilà qui tente donc de prendre la main sur les nominations des patrons d’entreprises et d’établissements publics. Ferdinand Ngoh Ngoh s’interpose. Tels deux caïmans du même marigot, ils s’épient, se jaugent et s’opposent tout en veillant à ne pas faire trop de vagues. Le président ne perd pas une miette de ce duel au sommet et alimente même en munitions leur animosité. Tant que les coups qu’ils se portent ne dégénèrent pas en une guerre de tranchées trop bruyante, le « chef » savoure. Âgé de 87 ans, conscient que sa succession occupe tous les esprits, il se joue du choc des egos pour contenir les ambitieux », lit-on dans le journal.

Rejoignez notre newsletter!