Vous-êtes ici: AccueilInfos2015 12 23Article 349904

General News of Wednesday, 23 December 2015

Source: cameroon-info.net

90 fonctionnaires du MINFI détournent plus de 11 milliards


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

«La fortune publique continue d’attiser les appétits des plus voraces, allant des services centraux aux services sous tutelles et autres partenaires», peut-on lire dans les lignes du Quotidien émergence du mardi 22 décembre 2015, dans sa rubrique politique. En effet, depuis 2012, près d’une centaine de fonctionnaires a déjà dilapidé 11 milliards de nos francs, soit «8,477 milliards entre les mains de 14 personnes et 3,0280028 milliards de Fcfa pour le reste», précise le  journal.

Plusieurs présumés coupables de détournement sont issus du Minfi. Parmi ceux-ci, Mbia Enguéné, l’ex-Tpg avec 9 coaccusés, dont l’inspecteur du trésor Maale Ngoumé epouse Toué; Djidéré Etina, inspecteur principal du trésor, tous présumés avoir détourné à eux seuls 3,2 milliards de Fcfa. Le journal poursuit en citant le cas de l’ancien directeur général des impôts, Polycarpe Abah Abah, qui lui doit répondre du détournement  des chèques à hauteur de 1,7 milliard.

Le Minfi poursuivrait également 25 caissières dont dames Awegue Nadine, Lum Bernadette Mofor, Tsalla Nzié et 22 coaccusés dans le cadre du nettoyage de ses services. Elles auraient spolié 478 millions de Fcfa. Par ailleurs, dames Ntet Mireille Pascale, Aba’a Marthe Eliane épouse Fame Ndongo et 9  autres accusées, soupçonnées de détournement de 411 millions de Fcfa. N’oublions pas Sieur Mbock Boumsong Ernest, ex-chef de bureau de la paie de la Caisse Autonome d’Amortissement (CAA), qui s’est amusé à soutirer 95,268 millions de Fcfa avant de prendre la fuite, indique le quotidien.

La liste loin d’être exhaustive, prouve que: «Visiblement, le Ministère des Finances  est devenu pour beaucoup une source d’enrichissement illicite», souligne le journal. A ce jour, ce sont 20 dossiers impliquant des fonctionnaires du Minfi qui sont déjà passés au tribunal criminel spécial (Tcs). Au finish l’avenir s’annonce sombre pour d’autres «éperviables» du Minfi qui seront bientôt devant les juges, conclut le journal.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter