Vous-êtes ici: AccueilInfos2016 09 22Article 388831

Crime & Punishment of Thursday, 22 September 2016

Source: Cameroon Info

9 coupeurs de route sur l’axe Bafoussam-Foumban arrêtés

9 coupeurs de route mis hors d’état de nuire. Les malfrats dont l’âge se situe entre 18 et 25 ans ont été capturés par les gendarmes.

Ils ont été pris après une action concertée des brigades de gendarmerie de Koutaba, de Foumban et du poste de gendarmerie de Koutaba-Tapit.

«Pour l’instant, 4 de ces jeunes gens ont été emprisonnés», signale le reporter de la télévision Canal 2 international qui suit l’affaire.Ils ont été arrêtés après un autre coup tordu.

«C’est la première fois que les coupeurs de route barricadent cette voie et pillent les passagers. Alors, à la date du 22 juillet 2016, nous avons été saisis par ce chauffeur qui justement venait de Foumban pour Koutaba. Il s’est rendu compte que la route était barricadée, que d’autres véhicules étaient déjà dans la nasse des coupeurs de route.

Il a fait demi-tour. Les malfrats se sont rendu compte que leur sort était scellé, ils ont tiré un coup de feu dans sa direction. C’est lui qui va à Koutaba et qui m’appelle, me signalant la présence de coupeurs de route. J’ai donc demandé au commandant de Brigade de Koutaba et à celui de Foumban de se retrouver rapidement ici pour pouvoir interpeller ces malfrats», rapporte un des responsables de l’opération.

Le cerveau du gang a été neutralisé avec l’aide des gendarmes de la Région du Littoral. Il a été pris alors qu’il essayait d’obtenir des munitions de 9 millimètres pour son arme.

L’exploitation des 9 coupeurs de route a permis de savoir qu’ils appartiennent à un réseau de 22 personnes éparpillées sur l’ensemble du territoire national. Les personnes arrêtées opéraient avec le mot de passe «Amigo».

Elles avaient l’habitude de barrer le passage avec des troncs d’arbre au lieu dit Institut des Beaux-Arts au marché des bœufs sur l’Axe Bafoussam-Foumban entre 2 et 3 heures du matin. Elles stoppaient alors les usagers et dépouillaient les passagers sous l’œil protecteur et complice de guetteurs placés de part et d’autre de la zone.

Les malfrats avaient coutume de se donner rendez-vous dans une ville, pour planifier leurs opérations. Une fois le coup réussi, ils se partageaient le butin avant que chacun retourne dans sa ville d’origine pour mener une autre activité.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter