Vous-êtes ici: AccueilInfos2016 07 04Article 379521

General News of Monday, 4 July 2016

Source: cameroon-info.net

4 milliards de FCFA pour viabiliser Makèpè Missokè


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

L’aménagement de cette zone marécageuse de la capitale économique rentre dans le cadre du projet baptisé «Douala ville durable».

Le Fonds français pour l’Environnement Mondial et la Communauté Urbaine de Douala ont signé vendredi 1er juillet 2016 à Douala une convention pour le financement de l’aménagement de la zone Makèpè Missokè à Douala.

Située dans l’Arrondissement de Douala 5e, cette zone est marécageuse et connaît régulièrement de graves inondations.

Il est donc question à travers ce projet, d’aménager et de valoriser ce quartier, indique le journal La Nouvelle Expression qui relaie l’information dans son édition du 4 juillet 2016.

Cet aménagement nécessitera un montant de 4 milliards de FCFA. Les ressources proviennent du fonds français pour l’environnement mondial, le deuxième C2d et du Gouvernement du Cameroun. Ce projet pilote constitue le début d’une nouvelle ère dans l’aménagement de la ville de Douala.

Selon Fritz Ntonè Ntonè, Délégué du Gouvernement auprès de la Communauté Urbaine de Douala, «il va nous conduire à aborder autrement les principales recommandations de drainage pluvial et l’assainissement à Douala».

L’on apprend dans les colonnes du journal que la viabilisation du site de Makèpè Missokè comporte plusieurs composantes telles que la mise en place de l’observatoire du changement climatique capable, de recueillir des données issues des stations météo et de les mettre à la disposition des services compétents d’alerte et de décision; l’aménagement du site de la zone d’habitat précaire de Maképè Missokè et l’amélioration du système d’assainissement des services urbains de base et de la collecte de déchets, ainsi que l’aménagement paysager de la zone humide.

Aussi, l’aménagement économique du site, par la promotion des activités de recyclage, de maraichage, mais aussi de détente autour de la zone humide, sont autant d’éléments qu’intègre ce projet.

Selon André Vallini, Ministre français des affaires étrangères et du développement international, chargé du développement et de la francophonie, le projet Douala ville durable qui a pour phase pilote, Makèpè Missoké est un bel exemple de mise en œuvre des résolutions prises à la conférence de Paris, Cop 21 sur le climat à travers un développement urbain plus respectueux de l’environnement et intégrant pleinement les risques liés au dérèglement dans toutes les décisions d’investissement public.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter