Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 10 05Article 621838

Actualités of Tuesday, 5 October 2021

Source: L'Anecdote

1er octobre: les séparatistes dans la logique de guerre

Les messages déroulés s’inscrivent dans la recherche de l’affrontement avec l’armée Les messages déroulés s’inscrivent dans la recherche de l’affrontement avec l’armée

Climat de terreur imposé dans toute la partie anglophone du pays à travers l’imposition des « ghosttown », les groupes armés ont profité du 60ème anniversaire de l’unification du Cameroun pour renouveler leur attitude de bravade de l’autorité publique.

Vendredi dernier, les groupes séparatistes ont intentionnellement mis sur la toile une vidéo montrant des hommes en uniformes en plein défilé dans le cadre de la commémoration de l’an 4 de l’indépendance de l’État imaginaire d’Ambazonie.

Dans le discours qu’ils ont diffusé à l’occasion, ces mercenaires disent tout leur engagement et détermination à défier les institutions républicaines. Et même, le bras de fer engagé entre les forces de défense et ces groupuscules armés au sujet des manifestations lors de cette date historique, le mot d’ordre des villes mortes semble avoir été scrupuleusement respecté par les populations.

Certainement par peur de représailles dans la mesure où, en milieu de semaine dernière, une vidéo qu’ils ont revendiqué sur les réseaux sociaux, mettait en exergue une femme nue, brutalisée par des individus non identifiés, puis éventrée par ces derniers. On reprochait à la victime d’avoir coopérer avec les forces de maintien de l’ordre.

Deux semaines plus tôt, c’est l’usage des armes sophistiquées qui a surpris l’attaque d’un contingent de l’armée faisant plusieurs victimes. Les sécessionnistes lourdement armés ont réussi à immobiliser deux véhicules blindés de nos forces de défense à l’aide d’armes antichars. Depuis cet assaut, plusieurs autres groupes s’affichent ostentatoirement sur la toile dans le but d’exhiber leur récente acquisition en armes. Les messages déroulés s’inscrivent dans la recherche de l’affrontement avec l’armée.

Cette posture de bravade qui agace désormais de plus en plus, a fait sortir la grande muette de son mutisme légendaire. Dans une autre vidéo suffisamment partagée, un homme en treillis et armé, entouré de camarades d’armes, dénonce des agissements du haut commandement qui plombent, depuis le début de cette insurrection, les opérations militaires visant à neutraliser les chefs de guerre acquis à la cause séparatiste.

Répondant à ces dénonciations suffisamment graves, la stratégie a été actualisée avec la récente visite sur les lignes avancées, du ministre de la Défense. Le messager du chef suprême des armées était porteur d’un double message de réconfort et de remobilisation à l’endroit de nos vaillants soldats.

Ce qui justifie le déploiement dissuasif de nos forces de défense et de sécurité depuis quelques jours dans les capitales régionales : Buea au Sud-Ouest et Bamenda au Nord-Ouest. Ce dispositif s’étend également aux principales villes de ces régions. Il s’agit pour l’État de répondre à travers une présence remarquée, à la taquinerie des séparatistes dans le souci de finir définitivement avec ce conflit qui a déjà fait des milliers de victimes.

Rejoignez notre newsletter!