Vous-êtes ici: AccueilInfos2016 03 31Article 364455

General News of Thursday, 31 March 2016

Source: cameroon-tribune.cm

125 agitateurs transférés de la prison centrale de Garoua

Ces fomentateurs des dernières émeutes ont été déplacés dans les prisons de Tchollire 2 et Guider.

Parmi les mesures d’urgence prises par les pouvoirs publics à la suite du mouvement d’humeur survenu le dimanche 29 mars dernier à la prison centrale de Garoua, il y a notamment le transfert de meneurs de trouble dans d’autres centres pénitenciers et l’extension de la prison avec la construction des nouvelles cellules d’une capacité de 500 à 700 places.

Pour le premier cas, 80 condamnés définitifs ont été transférés à la prison de Tcholliré 2 dans le Mayo-Rey, 40 prévenus et cinq condamnés transférés à la prison de Guider dans le Mayo-Louti.

Selon les informations recueillies auprès du délégué régional par intérim de l’administration pénitentiaire pour le Nord, Francis Wantoh Teih, par ailleurs, régisseur de la prison centrale de Garoua, « les 125 transférés sont essentiellement constitués des meneurs de trouble ayant occasionné les dernières émeutes ».

Mais l’administrateur général des prisons précise « qu’il reste encore une cinquantaine d’agitateurs formellement identifiés ». Même si Francis Wantoh Teih reconnaît que ces têtes de proue peuvent constituer une menace pour les autres prisonniers, il rassure quant au suivi minutieux de ces instigateurs.

Concernant l’extension de la prison centrale de Garoua, dont la hiérarchie a décidé comme mesures d’urgence, les études de faisabilité sont lancées pour la construction de nouvelles cellules devant accueillir 500 à 700 détenus.

« Nous avons déjà saisi les services concernés pour plus de diligence dans la réalisation de cette mesure d’urgence », nous a expliqué le régisseur.

Mais déjà, une quarantaine de plafonniers ont été installés dans les cellules pour parer à la canicule et toutes les portes détruites lors des émeutes ont été réparées. D’autres mesures sont envisagées à court terme, pour la réfection des prisons environnantes, afin de parer à toute éventualité. La prison centrale de Garoua héberge à ce jour plus 1600 détenus, pour une capacité de 500 places.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter