Vous-êtes ici: AccueilPaysPeopleCultureThérèse Sita Bella

Célébrités du Cameroun

Culture

Thérèse Sita-Bella

Réalisatrice

Sita Bell
Date de naissance:
1993-00-00
Lieu de naissance:
Cameroun

Thérèse Sita-Bella, née Bella-Mbida en 1933 et morte le 27 février 2006 à Yaoundé, est une réalisatrice camerounaise. Elle est considérée comme la première femme d'Afrique subsaharienne à avoir exercé cette profession.

Thérèse est pionnière dans de nombreux domaines: l’une des rares femmes de l’industrie cinématographique dominée par les hommes dans les années 1970. Elle fut aussi pilote d’avion, écrivaine, guitariste, modèle, et la première journaliste femme du Cameroun. Dans les années 1950, après avoir obtenu son baccalauréat dans une école de la capitale camerounaise de Yaoundé, elle se rend à Paris afin de poursuivre ses études. C'est en France que son intérêt pour le journalisme et le cinéma s'est développé.

En 1955, Sita-Bella a commencé sa carrière de journaliste. Plus tard, en 1963, Sita-Bella est devenue la première cinéaste au Cameroun et dans toute l'Afrique. De 1964 à 1965, Sita-Bella a travaillé en France au journal français La Vie Africaine, qu'elle a co-créée. De retour au Cameroun en 1967, elle a rejoint le ministère de l'Information et est devenue chef adjointe de l'information.

Alors qu’elle est à la retraite, elle crée le journal « Newstar ». Dans la foulée, Sita-Bella réalise le documentaire Tam-Tam à Paris, qui suit une troupe de l'Ensemble national camerounais lors d'une tournée à Paris. Tam-Tam à Paris est fréquemment cité comme étant le premier film d'une femme d'Afrique subsaharienne. En 1969, Tam-Tam à Paris est présenté à la première semaine du cinéma africain, un festival qui deviendra plus tard le FESPACO.

Thérèse Sita-Bella est une militante féministe qui a ouvert la voie à de nombreuses autres femmes camerounaises et africaines de sa génération. Elle était considérée comme “un phénomène” par le système dominé par les hommes, système qu’elle a défié en travaillant dans des domaines jusque-là réservés à ces derniers.

Elle a déclaré : "Caméraman dans les années 1970? A cette époque, nous étions très peu nombreuses. Il y avait peu d’Antillais, une femme du Sénégal appelée Safi Faye et moi. Mais vous savez que le cinéma n'est pas une affaire de femme". Thérèse Mbida est décédée le 27 février 2006 à Yaoundé.