Vous-êtes ici: AccueilPaysPeopleArt & CraftSalifou Lindou

Cameroun Famous People

Art & Craft

Salifou Lindou

plasticien autodidacte

Salifou Triangle
Date of Birth:
1965-00-00
Place of Birth:
Foumban

Salifou Lindou est un plasticien autodidacte né en 1965 à Foumban (Cameroun), qui vit et travaille à Douala. Il a suivi une année de formation en scénographie de théâtre à l’École des arts décoratifs de Strasbourg. Artiste engagé, il est membre fondateur du Cercle Kapsiki, un collectif de cinq plasticiens de Douala.

L’art n’est pas du tout étranger à ce membre du cercle Kapsiki. Les masques et les statues qu’il voit chez les artisans et au musée du Palais avec ses parents, font partie de son quotidien, depuis la tendre enfance qu’il a passé à Foumban sa ville natale, appelée cité des arts par beaucoup. Très vite, il s’intéresse à la création et aujourd’hui, il est l’un des artistes camerounais reconnu sur le plan national et international.

Les œuvres de Salifou Lindou sont un mélange de matériaux « j’ai l’art de manipuler les choses, j’aime bricoler ». Chercheur infatigable, Salifou avec la tôle, le cuir, l’acier, le papier, etc. façonne, structure et déstructure. Il expérimente sans cesse de nouveaux éléments, pour en tirer le meilleur.

De prime abord, on pourrait croire que le travail de cet artiste rame à contre-courant des tendances actuelles de l’art contemporain. A l’heure où plusieurs artistes font à nouveau recours à la figuration, voir à l’hyperréalisme, cet artiste cherche des pistes d’une maîtrise parfaite de l’abstraction de ses sujets. Tel un gamin comme il le dit lui-même, Salifou exprime le besoin de manipuler les formes, d’explorer des matériaux et finalement d’inventer des scènes.

Cette capacité qu’il a à orienter les lignes, plaçant à la place qu’il faut les yeux, la bouche, le nez et toute autre partie du corps de ses personnages, sans calcul, dénote de sa maîtrise parfaite du dessin et de l’expression de la liberté qui se dégage de lui. Dans ce jeu, qu’est finalement la création artistique, tout lui est permis : l’artiste, jouant avec un amas de lignes, les amène à ne s’exprimer que pour elles-mêmes et les personnages représentés accusent décidément l’indifférence au réel. Ses œuvres, dans un mélange de médium (dessin, peinture, collages, etc.) racontent sa complexité. Aux jeux des formes abstraites, Salifou glisse des figures complexes. Cette complexité, il est possible de la voir à travers des lignes maronnes et brunes qui s’entremêlent, s’enchevêtrent, formant des personnages atypiques sur lesquels il colle des éléments, qui deviennent des stigmates.

En 1998, Salifou Lindou a participé à la Biennale d'art contemporain africain Dak'art, au Sénégal. La même année, il a exposé une pièce unique à la galerie Mam (Douala) dans le cadre du projet initié par le Centre Culturel Français de Douala. En 2002, on le retrouve au Salon International d'Art Contemporain du Sud, à Paris, en France. Puis en 2005, il participe à ARCO, Salon International d'Art contemporain espagnol, à Madrid, en Espagne. En 2009, il présente l'exposition Émotions partagées, en collaboration avec Christian Hanussek, à l'espace doual'art au Cameroun.