Vous-êtes ici: AccueilPaysPeopleAuteuresRose Gana Fomban Leke

Célébrités du Cameroun

Auteures

Rose Gana Fomban Leke

Rose Gana Fomban Leke

Rose Gana Fomban Leke
Date de naissance:
1947-02-13
Lieu de naissance:
Cameroun

Rose Gana Fomban Leke est une paludologue camerounaise et professeur émérite d'immunologie et de parasitologie à l'université de Yaoundé I. Elle est née le 13 février 1947 à Banso dans la région du Nord-Ouest du Cameroun.

Rose Leke a souffert de paludisme à plusieurs reprises durant son enfance. Elle s'est d'abord intéressée à la médecine en raison du traitement qu'elle a reçu pour un abcès pulmonaire à Limbe lorsqu'elle avait six ans. Elle entame en 1966 ses études de premier cycle au Saint Mary-of-the-Woods College, dans l'Indiana, puis au campus d'Urbana-Champaign de l'Université de l'Illinois, dans le laboratoire de David Silverman. Elle a soutenu sa thèse de doctorat (Murine plasmodia: chronic, virulent and self-limiting infections) en 1979 à l'Université de Montréal.

Dans ses recherches, elle s’intéresse principalement au paludisme associé à la grossesse , l'infection du placenta affectant le système immunitaire de la femme enceinte et entraînant des risques de complications létales. Elle a établi une collaboration de longue date avec Diana Taylor au sein des universités de Georgetown et d’Hawaï. Elles publient, avec d'autres chercheurs, une étude en 2018 qui montre que l'augmentation du nombre de parasites pendant la grossesse confère au fœtus une meilleure protection aux futures infections paludéennes, et suggère qu'une infection bénigne chez la femme enceinte pourrait prédisposer l'enfant à une plus grande résistance à la maladie. Elle a créé la Coalition camerounaise contre le paludisme (le CCAM, Cameroon coalition against malaria), qui pousse notamment les autorités publiques camerounaises à agir dans ce domaine.

Elle fut présidente de la Fédération des sociétés d'immunologie africaines (Federation of African Immunological Societies) de 1997 à 2001, tout en étant membre du conseil de l'Union internationale des sociétés d'immunologie de 1998 à 2004.

En 2002, un décret présidentiel la met à la présidence du conseil d'administration de l'Institut national de recherche médicale du Cameroun. Elle remporte en 2011 le prix scientifique Kwame Nkrumah pour les femmes, de l'Union africaine, aux côtés de cinq autres récipiendaires. En 2015, Leke est élue membre honoraire international de la Société américaine de médecine tropicale et d'hygiène, et a créé le Consortium de l'Institut Supérieur pour l'essor de la recherche en santé pour les femmes (Higher Institute for Growth in Health Research for Women Consortium) afin d'encadrer les scientifiques camerounaises sur ces questions.

Lors de la 71e session de l'Assemblée mondiale de la santé en mai 2018, elle est récompensé avec neuf autres femmes par General Electric Healthcare et le mouvement Women in Global Health en tant que « Héroïne de la santé », une récompense décernée aux scientifiques ayant contribué significativement aux soins médicaux dans le monde, et en 2019, elle est officiellement nommée reine mère de la communauté médicale du Cameroun par le conseil médical du pays. Rose Gana Fomban Leke fut également active au sein du comité consultatif de l'Organisation mondiale de la santé sur la politique antipaludique et au sein du comité d'urgence pour l'éradication de la poliomyélite du règlement sanitaire international.