Vous-êtes ici: AccueilPaysPeopleLawRose Angéline Nga

Célébrités du Cameroun

Law

Rose Angéline Nga

Colonel

Roz.jpeg
Date de naissance:
1956-08-00
Lieu de naissance:
Cameroun

Rose Angéline NGA, née en août 1956 au Cameroun, est la première femme de l'armée à atteindre le rang de colonel de l'armée camerounaise. C’est depuis le 1er janvier 2001, que Nga Rose Angeline est entrée dans le livre des distinctions honorifiques en tant qu'officier militaire grâce à son travail acharné et à sa force d'esprit. Elle est médecin colonel, première femme directrice de la santé militaire et première femme chef de la première région de santé militaire du Cameroun. Pédiatre de formation, elle est spécialisée en urgence et réanimation infantile et néonatale.

Après ses études primaires et secondaires sanctionnées par un baccalauréat obtenu en 1978 au Collège Saint-Thérèse de Mva'a à Okola, dans le département de la lékié, elle a suivi des études universitaires au Centre universitaire des sciences et de la santé (Cuss) de Yaoundé, aujourd'hui Faculté de médecine et des sciences biomédicales où elle sort nantie d'un doctorat en médecine.

Bien qu’ayant suivi une formation de médecin à la CUSS, Rose a décidé de sauter par-dessus les barrières artificielles masculines pour faire carrière dans l’armée. Elle était l'une des deux premières candidates qui, en 1985, avait réussi son entrée à l'Académie militaire-EMIA. Apparemment, elle est entrée dans l’EMIA avec pour mission de faire la différence et de se démarquer même lorsque la plupart des femmes semblent s’intégrer.

Le 17 janvier 1985, elle est admise pour une formation d'officier à l’EMIA (l’École Militaire Inter-armée) de Yaoundé où elle sort parmi les trois premières de la promotion intitulée Martin Paul Samba. Après plusieurs années passées dans l’administration au ministère de la défense comme chargée d'études, elle continue ses études à l’Université de Bordeaux d'où elle devient en 1994, pédiatre spécialisée en urgence et réanimation infantile et néonatale.

En 1997, elle est chef de service de pédiatrie à l'hôpital militaire de Yaoundé et promue lieutenant-colonel. Le 1er janvier 2001, elle est nommée par décret présidentiel colonel et plus tard en octobre de la même année, médecin-chef de l'hôpital militaire de Garoua et chef de la troisième région de santé militaire. En 2009, elle prend les commandes de la première région de la santé militaire à Yaoundé.

En tant que pédiatre dans l'armée, Nga Rose Angeline a prouvé hors de tout doute raisonnable que sa réussite, son travail acharné et son attachement à faire ce qui est juste sont liés à son humilité et à sa foi inébranlable en la Parole de Dieu. Sur la base de sa foi puissante et profondément enracinée, elle a été surnommée "Dame de fer". Pourtant, se rapprocher du colonel Nga Rose, c'est faire la découverte d'un officier de l'armée humble, terre-à-terre et accommodant. De l'avis d'un public plus large, elle est une femme pondérée et craint Dieu. Ce qui l’a fait sortir du lot, c’est sa capacité à résister à la tentation et son application humanitaire mais austère de la chaîne de commandement. À l’inverse, elle est la principale source d’espoir pour des milliers de personnes, sans distinction de tribu et de région. Dans la région du Nord où elle couvrait trois régions, elle a laissé une marque indélébile de grandeur.