Vous-êtes ici: AccueilPaysPeopleMusiquePrince Eyango

Cameroun Famous People

Musique

Prince Eyango

Chanteur

Prince Ndedi Eyango
Date of Birth:
N/A
Place of Birth:
Cameroun

Ndedi Eyango Pierre plus connu sur le pseudonyme « Prince Eyango » est un artiste -musicien camerounais connu à l’échelle internationale et originaire du département du Moungo ; région du Littoral. Très tôt (à l’âge de 5 ans) il chantait déjà à l’église du village où son père officiait comme Pasteur. Quelques années plus tard, c’est à dire à 16 ans, il fit connaissance avec la guitare qui devient rapidement son instrument de prédilection. . C’est le début d’une longue et glorieuse carrière qui se dessine pour ce jeune gamin d’à peine 18 ans. Mais une chose est sure, à cette époque personne ne pensait qu’il arriverait à ce niveau d’aujourd’hui.

A son départ de Nkongsamba pour Douala, la capitale du Cameroun, Prince avait l’opportunité de côtoyer les grands noms de la musique camerounaise tels que : Nkotti François, qui lui a d’ailleurs donné la chance de s’exprimer dans un bar-cabaret connu sous le nom « Mermose Bar ». Grâce à son talent, il finit par être le guitariste de tous les grands noms de la musique camerounaise : Dina Bell, Moni Bile, Joe Mboule, Pierre de Moussi, Sam fan Thomas Misse Ngoh, Penda Dalle, Axel Mouna, Tim et Foty, Ashanti Tokoto, Nkotti François…dans les années 80.

• En 1982, il sort son 1er album intitulé « NWERINGA », album qui n’avait malheureusement pas connu de succès. Mais il ne s’était pas pour autant découragé. • En fin 1984, il s’envole pour la France d’où il revient trois mois après avec dans les valises, un nouvel album intitulé « Service Libre » ; produit par Essaka Ekwalla: Succès total ; c’est le début de la gloire en 1985.

• Une année après avoir consommé le succès, Prince Eyango repart en France pour un autre tube : « Salut les mariés » ; produit par Bea Mbong Charles ; succès. 1986

• En 1987 grâce à l’album « You must calculer », il fait danser toute l’Afrique centrale et de l’ouest ; le ministère de la culture camerounaise lui décerne le prix de « l’artiste de l’année ». A partir de cette année, le succès lui tend définitivement les bras; il se produit dans toute l’Afrique centrale (Gabon, guinée Equatoriale; Congo…), de l’Ouest (côte d’ivoire; Bénin; Togo…), l’Afrique de l’Est (Le Kenya) et l’Afrique Australe (la Zambie)

• En 1989 toujours en France il enregistre « Soul Botingo », un album qui a également marché très fort en Afrique et même au-delà par ce que Prince était devenu un artiste International ; tout ce qu’il faisait en ce temps était écouté et observer avec attention par ses millions de fans. Mais cependant cet album a une particularité : c’est lui qui donne un rythme à Eyango ; c’est parce qu’il marchait fort que le public l’a dénommé : Prince Eyango, Le Roi du Soul Botingo.

• En 1991, il présente au public un double album intitulé : « Les Problèmes » et « Nkongsamba ». C’est un autre succès. Prince n’a que connu des succès pour les 12 albums qu’il a eu à présenter au public car aucun n’est passé inaperçu.

Prince s’envole pour les Etats unis en 1993 et va à la conquête du public mondial et décide donc d’y déposer ses valises. • 1996 “another part of me (Viji) » • 1997 « Si tu me mens » • 1999 « You go pay »

En fin 1999 il met sur pied une maison de production dénommée « Preya Music ». Il voulait ainsi donner un coup de pouce aux jeunes qui ont du talent ; son objectif n’était pas se faire de l’argent. Mais grâce à sa capacité de détection des talents, tous les artistes qui ont été produits par cette prestigieuse boite de production, aujourd’hui défunte maison de disque, ont eu du succès. Nous pouvons citer entre autre : LONGUE LONGUE, JACKY KINGUE, TANUS FOE, MAROLE, PAPA ZOE, Devi’s MAMBO, Rosy BUSH, NAT-HALY, DIPITA, DAVID KOME….

• En 2000 il revient avec « Métamorphose », album acoustique. Prince devenu producteur a ainsi décidé de changer de format de musique pour ne pas entrer en compétition avec ses poulains.

• En 2007 Il sort l’album « On tourne la Page » ; Ses fans sautent sur ce bijou par ce qu’ils l’avaient réclamé. Certains disaient ne pas retrouver le rythme du Soul Botingo dans l’album « métamorphose » ; ils ont donc interpellé Prince par mails et même en personne pour qu’il leur serve du soul Botingo ; ce qui a d’ailleurs été fait avec la sortie de « On tourne la page » Succès. Ce qui lui a valu plusieurs distinctions. En 2008 Eyango met sur pied une autre structure de production : Groupe EYANGO

LES DISTINCTIONS Le montagnard a reçu beaucoup de distinctions autant dans son pays d’origine qu’ailleurs: • En 1987 grâce à son titre ‘’You must calculer’’, il fait danser toute l’Afrique centrale et de l’ouest, le ministère de la culture camerounaise lui décerne le prix de « l’artiste de l’année ». A partir de cette année, le succès lui tend définitivement les bras; il se produit dans toute l’Afrique centrale (Gabon, guinée Equatoriale; Congo) et de l’Ouest (côte d’ivoire; Bénin; Togo;), l’Afrique de l’Est (Le Kenya) et l’Afrique Australe (la Zambie)

• En 1992, il est reçu par l’ancien Président zambien Frederick Chuluba; et le président Monawassa. • En 2000, il est nominé aux ‘Los Angeles weekly music Awards’, dans la catégorie de la world music • Il est invité sur les plus grandes scènes: le festival de jazz de la nouvelle Orléans en 1998; le festival de jazz de Montréal en 1999; le world music festival de Houston, world music festival de New york, Los Angeles jazz festival.

• En 2005, il élargit sa notoriété en conquérant le public asiatique et se produit au Samath festival de New Delhi en Inde, au « Shanghai may festival » en Chine. La même année, il s’est produit au sommet des hommes d’affaires Afrique-Amérique, en présence des chefs d’États Equato-guinéen, gabonais, ivoirien et des personnalités Américaines.

• En 2008 il est fait chevalier de l’ordre de la valeur par le gouvernement camerounais • Toujours en 2008 il est nominé dans trois catégories pour les récompenses organisées par la chaîne de télé canal 2. Il remporte celle de « meilleur comeback ». Il est aurait pu remporter celle de « chanson de l’année » par ce que l’écart qui le séparait du vainqueur n’était pas grand. • 2009 : Meilleur prestation Musique diaspora par AMT 2009 • 2009 il est sollicité par les nations unies pour le titre D’Embassadeur de bonne volonté pour le bien être des femmes et des enfants de LUNFPA • 2010 il fait partie des SOS villages d’enfant Cameroun.

DISCOGRAPHIE :

1983 NWERINGA

1985 Service libre

1986 Salut les mariés

1987 You must calculer

1989 Soul Botingo

1991 Les problèmes / Nkongsamba

1996 another part of me (Viji)

1997 Si tu me mens

1999 You go pay

2000 Métamorphose

2007 On tourne la Page

2009 Cameroun (nouvel album)