Vous-êtes ici: AccueilPaysPeoplePolitiqueNyansako Ni Nku

Célébrités du Cameroun

Politique

Nyansako Ni-Nku

Révérend

NKU NI Mitchell
Date de naissance:
1945-09-29
Lieu de naissance:
Kotto-Barombi

Né à Kotto-Barombi, Division de Meme, Région du Sud-Ouest le 29 septembre 1945, Révérend Dr Nyansako-ni-Nku était le quatrième modérateur et le septième greffier synodal de l'Église presbytérienne du Cameroun (PCC). Il a été ordonné au ministère de la Parole et des Sacrements en avril 1972 à Kumba. Il a été greffier du synode pendant deux mandats (1989 – 1999) et a également occupé le poste de modérateur pendant deux mandats (1999 – 2009).

Modérateur, il était titulaire d'un diplôme en journalisme de Sheffield en Angleterre et d'une double maîtrise en théologie sacrée et en communication d'une université aux États-Unis. Le pasteur Nyansako-ni-Nku a également suivi des cours à l'Institut œcuménique du Conseil œcuménique des Églises à Bossey, en Suisse. À un moment donné, il a occupé le poste de chef du département de la communication du PCC.

En novembre 2003, le modérateur émérite a été élu président de la Conférence panafricaine des Églises. Il était marié à Grace Mbong et avait quatre enfants. Il a servi son église en tant que chef de son département de communication, ayant reçu une formation en communication à la formation en communication de l'AACC centre en 1971 et a commencé sa carrière comme animateur et journaliste.

Le Dr Nku était délégué à la Conférence du COE sur le partage œcuménique de Ressources à El Escorial, Espagne, en 1987. Il a dirigé la délégation de son église à l'Assemblée du COE à Harare, Zimbabwe, en 1998. Il était membre de la Commission Foi et constitution du Conseil œcuménique des Églises et un membre du Comité Exécutif de l'Alliance Mondiale des Réformés Des églises.

Il se décrit comme un "homme de famille intensément". Nku est marié à Grace Mbong, professeur d'histoire au secondaire. Ils ont quatre enfants : deux filles et deux garçons. Il est décédé le 27 avril 2021 dans un hôpital de Douala des suites de maladie.